La maison de l’arcade

Le mont saint michel

La maison de l’arcade

Maintenant, retournons-nous, et regardons la grande rue. La maison qui se trouve tout de suite à notre droite, et sous laquelle commence l’escalier qui monte vers la mairie et le rempart est appelée la Maison de l’Arcade. C’est le premier exemple de maison ancienne construite en pans de bois que nous rencontrons dans le bourg. Elle date probablement du 15e, ou du 16e siècle, comme les autres maisons « médiévales » de la Grande Rue. Car un incendie a détruit le village en 1433, et a fait table rase des constructions plus anciennes, mais il n’a pas touché l’abbaye. Cette maison servait de corps de garde pour la garnison de l’Abbé. Comme beaucoup de maisons en pans de bois, elle est bâtie sur un rez-de-chaussée de pierre. Ensuite, on construisait une armature et une charpente en bois. Et on remplissait les parties vides avec du pisé, c’est-à-dire avec de la terre crue, ou bien avec du torchis, qui était un mélange de pisé de terre crue donc- et de paille. Ah remarquons ce détail inhabituel : sur la partie droite tout d’abord. Voyez la très forte avancée de la façade, qui repose de façon dissymétrique, à droite sur un pilier de bois posé sur l’escalier de la mairie, et à gauche sur une console de bois. Une façade sur béquille, en somme ! Et une autre bizarrerie, toujours sur cette partie droite, est l’aspect un peu penché, et même penché vers l’arrière, du 1er étage. Mais il est possible que ce soit une déformation apparue au fil du temps, et non pas l’état d’origine : cela dit, pas de panique, car le squelette de charpente d’une maison en pans de bois résiste à des déformations que ne supporteraient pas des murs maçonnés.


<< 6 - La mairie du Mont S...         8 - Les maisons de la gr... >>

Sommaire complet du dossier :