Le logis de Tiphaine Raguenel

Le mont saint michel

Le logis de Tiphaine Raguenel

Nous voici dehors devant l’entrée de l’église. Regardez l’escalier qui relier l’église à la rue : remarquez la plaque commémorative. Vous y verrez que le Mont Saint-Michel, à travers son abbé, a joué un rôle dans la découverte du Canada par le navigateur malouin Jacques Cartier. En effet, le 8 mai 1532, l’abbé Jean Le Veneur présente Jacques Cartier à François 1er, qui le charge de reconnaître les rives du Canada. Et après cela, allons jeter un coup d’œil à la maison de pierre qui se trouve du côté gauche. Elle est juste après l’église et la jouxte.

Voilà une maison tout en hauteur, un peu comme une tour, ou du moins une maison forte, et qui a la particularité d’être entièrement en pierre, et en retrait de la rue. Donc ce n’est sûrement pas une maison bourgeoise. Un panneau assez voyant annonce qu’il s’agit du logis de Tiphaine. Mais qui est donc cette gente dame ? Eh bien, il s’agit de madame Duguesclin, née Tiphaine Raguenel, pour qui son mari aurait fait construire ce logis tandis qu’il s’en allait guerroyer en Espagne, en 1365-66. Mais qui est ce Duguesclin ? Bertrand Duguesclin est né non loin de là, à Dinan, en Bretagne, et il fut l’un des héros de la reconquête française pendant la guerre de 100ans entre les Anglais et les Français. C’est d’ailleurs lui qui avait pris le Mont St Michel occupé par les Anglais. Et pour cela, il avait déguisé sa troupe en paysans apportant du bois. Un rusé chevalier donc. Il fut dès lors capitaine du Mont et y logea sa femme Typhaine. Puis, devant ses victoires, il fut fait Connétable de France par Charles V. Le connétable est celui qui commande les armées royales. Et puis, à un moment donné, une trêve fut signée entre les Anglais et les Français et leurs soldats inemployés ravageaient le pays. Alors, le roi chargea Duguesclin d’emmener ces grandes compagnies faire des dégâts ailleurs, en Espagne plus précisément. A la mort de Duguesclin, celui-ci reçut le grand honneur d’être enterré à la basilique St Denis, la basilique des Rois de France. Mais il avait demandé qu’à sa mort, son cœur fut enterré en terre Bretonne dans sa ville de Dinan. Ce qui fut fait. D’ailleurs, si vous visitez Dinan, vous le verrez dans la très jolie Eglise St Sauveur. Mais revenons au logis de Dame Tiphaine : nous ne vous cacherons pas qu’il existe quelques doutes sur l’authenticité de la bâtisse et que dans le meilleur des cas, c’est, disons une version très restaurée du bâtiment que vous avez sous les yeux.


<< 10 - L’intérieur de l’égl...         12 - Le rempart... >>

Sommaire complet du dossier :