Historique du musée

Le musee archeologique de tripoli

Historique du musée

Maintenant, parlons de l’origine de ces collections et notamment de l’apport décisif des archéologues italiens du début du siècle. Ces collections proviennent des sites archéologiques libyens. Ceux-ci se répartissent en 2 espaces géographiques. A l’ouest du pays, se trouve-la tripolitaine, et à l’est la Cyrénaïque. Le terme de Tripolitaine vient de l’appellation que les Grecs donnaient à cette région des 3 cités, les 3 polis, soit tripolitaine. Et d’ouest en est, les cités sont Sabratha, Oéa, antique nom de Tripoli et Leptis magna. Quant à la région de la Cyrénaïque, son nom dérive bien sûr du site majestueux de Cyrène.
Aménagées en collaboration avec l’UNESCO, les collections visent à mettre en lumière la richesse décorative des sites dont la 1re phase de restauration date de la colonisation italienne, et plus particulièrement des années 1920 et 30. La Libye, que Mussolini qualifiait de 4e rive de l’Italie, a bénéficié durant ces années d’une mise en valeur de son patrimoine. Les archéologues italiens ont en effet réalisé un remarquable ouvrage, travaillant à l’idée de la restauration de l’Empire romain, dont le Duce se voulait le principal artisan. Mais aujourd’hui, les Libyens sont détenteurs de sites qui comptent, et de très loin, parmi les plus beaux sites de l’archéologie de la Méditerranée.


<< 3 - Le bâtiment du musée...         5 - Le mausolée de Ghirz... >>

Sommaire complet du dossier :