La Diane d’Ephèse

Le musee archeologique de tripoli

La Diane d’Ephèse

Regardez à présent à droite de la mosaïque des 4 Saisons : vous voyez une sculpture aux attributs féminins hypertrophiés. C’est impressionnant. Cette statue féminine, bien conservée, a été trouvée près de l’amphithéâtre de Leptis Magna. Elle se rapproche de 2 statues de même type, conservées dans le musée d’Ephèse, en Turquie, et dans le musée archéologique de Naples. La Diane des romains, l’Artémis des grecs, fut assimilée à Isis multimammia des Egyptiens. Toutes 3 en effet présentent la même anatomie : des rangées superposées de mamelles. Cette divinité fut la souveraine des femmes, la patronne des accoucheuses, la protectrice des nouveaux nés. Et voyez son chapeau : c’est un boisseau de blé. Encore un symbole de fertilité. Ses 3 rangées de mamelles symbolisent la fécondité tout comme la guirlande de fruits et de fleurs qu’elle porte. Regardez maintenant sa jupe : on quitte les fruits et les légumes pour gagner le règne animal : on voit des animaux sauvages, des lions et des panthères. Pourquoi ? Et bien parce que la Diane des Romains est aussi chasseresse. Au passage, vous notez que ce sont des animaux locaux qui sont représentés. Et puis, vous voyez les sphinx, ces statues de lions couchés à tête d’homme. C’est encore un signe de l’orientalisation de Diane.


<< 16 - Les Leptis mosaïques...         18 - La dynastie impérial... >>

Sommaire complet du dossier :