Les grands médaillons sculptés de Néréides et méduse

Le musee archeologique de tripoli

Les grands médaillons sculptés de Néréides et méduse

Retournez-vous et voyez le mur qui est en face et en particulier sa partie haute. Vous voyez de grands médaillons sculptés. Ils viennent du forum sévérien de Leptis Magna dont nous avons vu la maquette tout à l’heure. Ils représentent les Néréides et la Méduse. Il est intéressant de raconter l’histoire de la Méduse terrassée par Persée. Cela nous aidera à mieux comprendre ce travail et ces médaillons par la suite.

Les Néréides étaient les 50 filles du dieu marin Nérée et elles personnifiaient les vagues de la mer. C’est pour cette raison qu’elles sont représentées avec des vagues sur les joues. Parlons de Méduse maintenant. Comme ses 2 sœurs Sthéno et Eutyale, elle était une des 3 Gorgones, qui sont ces monstres ailés à corps de femme. Méduse vivait au bord du lac Triton, localisé par ce qui est aujourd’hui le Chot el Chérid dans le sud de la Tunisie. Méduse était belle, trop belle même, puisqu’elle provoqua la jalousie des dieux de l’Olympe. Ils transformèrent sa chevelure en serpents et ses yeux se mirent à distiller un fluide pétrifiant qui transformait en pierre quiconque la regardait. C’est alors que les dieux envoyèrent Persée, fils de Zeus et Danaé, pour la combattre. Et ils lui firent de nombreux cadeaux pour qu’il puisse combattre Méduse. D’Athéna, il reçut son bouclier poli dont il se servit comme miroir contre le regard de Méduse. Il reçut également d’Hermès ses ailes et son caducée. Et ce n’est pas tout : le dieu Hadès lui offrit son glaive et son casque qui le rendaient invisible. Muni de tous ces atouts, Persée trancha la tête de la Méduse : de son sang jaillit Pégase, le cheval qu’il enfourcha, tenant dans une main la tête coupée dont des gouttes de sang s’échappèrent. En touchant terre, ces gouttes changèrent les buissons en branche de corail. Athéna orna alors son bouclier de la tête de la méduse et à sa vue, ses ennemis se pétrifiaient. Et c’est comme cela que la tête de la Méduse est devenue un symbole de victoire qui fut adopté par les empereurs qui le portèrent sur leurs armures. Ce remarquable travail de sculpture est probablement de style alexandrin, un style de l’époque hellénistique de l’école d’Alexandrie, qui privilégiait le rendu des expressions dramatiques. En particulier, voyez celle du milieu : l’expression de terreur est bien rendue.


<< 22 - Les scènes nilotique...         24 - La maquette de l’arc... >>

Sommaire complet du dossier :