La sculpture de l’arc de Septime Sévère

Le musee archeologique de tripoli

La sculpture de l’arc de Septime Sévère

Maintenant, parlons de son décor sculpté. Il répond à un double programme : l’un est d’ordre religieux et l’autre d’ordre triomphal. Le religieux d’abord. Prenez le temps de faire le tour de l’arc. Regardez en particulier les colonnes et pilastres et vous verrez de nombreuses sculptures de divinités qui sont ici représentées. Alors qui sont-elles ? Et bien en fait, il y a à la fois des divinités carthaginoises comme Shadrapa et Melqart par exemple. Mais aussi des divinités romaines comme Bacchus. Cela nous donne déjà une information supplémentaire : Rome laissait chacun vivre sa religion pourvu qu’il laisse les autres croire lui aussi dans d’autres divinités. Et puis les Romains avaient un tel nombre de divinités qu’ils réussissaient toujours à trouver parmi elles celle qui était la plus voisine de la divinité locale rencontrée. Par exemple ici, Melqart sera associé à Hercule et Shadrapa à Bacchus. Cette ornementation est d’une très grande richesse décorative. Il est difficile à cause de l’échelle de se rendre ici compte de la qualité des sculptures. On a parlé pour le travail réalisé sur ce site au début de l’ère sévérienne d’art baroque, d’une part pour l’exubérance et la richesse des détails des décors floraux, des rinceaux habités de personnages mythologiques, des rinceaux de vigne peuplés d’oiseaux, d'autre part pour la taille profonde des reliefs animés par des jeux de lumière et d’ombre. Mais pou vous en rendre compte, il vous faudra aller visiter Leptis Magna et voir l’arc grandeur nature.


<< 24 - La maquette de l’arc...         26 - Septime Sévère sur u... >>

Sommaire complet du dossier :