Les Particularités Ghadames

Le musee archeologique de tripoli

Les Particularités Ghadames

La Médian de Ghhadames est très particulière : c’est un extraordinaire entrelacs de rues couvertes qui donnent l’impression, lorsqu’on y circule, de passer à travers des tunnels sous les maisons. Les maisons sont à 2 étages, ce qui est exceptionnel au Sahara. Ces maisons ghadamsis sont construites en matériau local : en pierre et surtout en toub, ces briques d’argile séchées. A l’extérieur, elles présentent un haut mur d’une dizaine de mètres, percé de 2 ou 3 petits trous carrés, protégés par des barreaux de fer ou de grille de fer forgé. Au -dessus de la porte, se trouvent des cornes de gazelle ou de mouflon, protection contre les mauvais esprits. Ces maisons ont communément 4 niveaux: un rez-de-chaussée, puis 2 étages et une terrasse.
Le rez-de-chaussée se compose d’un long couloir et d’une pièce aveugle qui sert de réserve et de fosse d’aisance vidée une fois par an par un trou dans le mur pour évacuation dans la rue cela est ensuite acheminé en compost pour la palmeraie. Aux étages, on trouve des chambres, dont la chambre nuptiale pour les 7 premiers jours du mariage, puis une chambre parentale, des escaliers qui conduisent à d’autres chambres en demi-étage, et la grande salle d’honneur : c’est elle qui est représentée devant vous. Elle reçoit toutes les décorations peintes, sur des murs badigeonnés de chaux sur lesquels les femmes réalisent un décor. Portez votre attention sur les motifs récurrents du décor : vous pouvez y reconnaître la figuration d’un palmier, très stylisé ; des croisillons ; des cercles avec des pointes, motif hérité de la palmette byzantine. Aux murs, dans des niches ou des étagères, on exhibe les trésors de la maison : des ustensiles en vannerie et en cuivre, objets qui font partie du trousseau de la mariée. Enfin, au dernier niveau, la terrasse, là où se situe la cuisine, là où l’on dort lors des grosses chaleurs. La terrasse est le quartier des femmes qui ne circulent pas en empruntant les rues, mais passent d’une maison à une autre par les toits-terrasses. Voilà, c’est avec cette ville du désert que s’achèvent nos commentaires dans ce musée. Si vous souhaitez parachever cette visite, vous pouvez vous rendre au 4ème niveau. Il  concerne la Libye moderne, avec par exemple des photographies et des schémas relatifs au projet pharaonique qu’est la GRA, c'est-à-dire la Grande Rivière Artificielle, et les cadeaux reçus par le président Kadhafi.


<< 31 - L’habitat de l’oasis...         

Sommaire complet du dossier :