Les « bozzeti »

Le musée d'art religieux et d'art mosan (maram)

Les « bozzeti »

Tournons maintenant le dos à la statue de Del Cour. Nous faisons alors face à une vitrine comprenant différents modèles en terre cuite de statues religieuses du 17e siècle. On les appelle des « Bozzeti » et il s’agissait souvent d’essais des artistes avant de réaliser la statue grandeur nature. Certaines personnes préfèrent parfois les modèles de terre aux œuvres achevées. Et de fait, on trouve dans ces modèles une spontanéité et un mouvement que l’œuvre achevée, plus « finie » ne présente plus.
Certains sont aussi de Del Cour. Regardons sur la planche du haut, dans le fond à droite : il se trouve notamment un beau modèle qui servira pour une sainte Scolastique. Qui était elle ? Sainte Scolastique était la sœur de saint Benoît. Si Benoît fut à l’origine de l’ordre des bénédictins, sainte Scolastique est un peu l’initiatrice des bénédictines. Ce bozzeto est le modèle réalisé par Del Cour pour une grande statue en tilleul réalisée pour l’abbaye bénédictine de Saint-Jacques à Liège. La sainte porte un voile très ample, une robe large aux manches impressionnantes, tous éléments qui permettent bien sûr des jeux de mouvements bien baroques. Les plis en diagonale accentuent encore la pose déhanchée du personnage, et convergent vers le livre ouvert. Dans la statue achevée, une colombe vient se poser sur ce livre, symbole de l’Esprit Saint qui inspire la sainte à travers ses lectures. De toute façon, nous restons dans un domaine très aérien, le vent, l’oiseau, l’âme, des mouvements ascendants particulièrement chéris par l’esthétique baroque.


<< 11 - La statue baroque de...         13 - Les œuvres neo-gothi... >>

Sommaire complet du dossier :