Les baptismaux

Le musée d'art religieux et d'art mosan (maram)

Les baptismaux

Nous allons maintenant passer dans la grande salle du deuxième étage. Là, nous découvrirons les plus beaux trésors du musée, tout ce qui remonte à la grande époque de l’art mosan : les 11es, 12e et 13e siècles. Sortons donc de la salle, redescendons le petit escalier, puis entrons tout droit dans la salle qui nous fera face.

Nous voilà à l’entrée. Nous sommes accueillis, à droite et à gauche, par deux belles cuves baptismales en pierre. Celle de gauche, de plan carré, est décorée d’arcades sculptées. Celle de droite, de plan circulaire, présente un décor d’animaux sculptés. Fonts baptismaux est un mot venant du latin « fons, fontis », la fontaine. A l’époque romane, les fonts produits dans la région de la Meuse étaient très réputés, réalisés dans le beau calcaire mosan. Peut-être avez-vous aussi entendu parler de ces fameux fonts baptismaux de Saint-Barthélémy, en laiton, chef d’œuvre sans conteste de l’orfèvrerie mosane du 12e siècle, et que vous pourrez voir ici à Liège dans l’église Saint-Barthélémy, non loin du musée. Mais ces derniers constituent un cas un peu à part. En général, on a plutôt à faire à des cuves de ce genre. Nombreuses sont les églises de la région à en posséder. Ces cuves ne sont pas assez grandes pour qu’on y plonge un adulte entier. Elles ne sont donc pas faites pour un baptême par immersion, mais pour un baptême par effusion, c’est-à-dire simplement en versant un peu d’eau sur la tête du bébé. Car à cette époque, tout le monde est chrétien, et on ne baptise plus d’adultes. La grande cuve est donc devenue inutile. Mais ce passage du baptême par immersion au baptême par effusion se fait justement à cette époque dans la région, et des cuves des deux types sont encore produites. Par la suite, les grandes cuves disparaîtront tout-à- fait. Notez encore que ces cuves étaient habituellement recouvertes d’un couvercle en bois ou en laiton, afin que les poussières et autres saleté ne tombent pas dans l’eau lorsque les fonts n’étaient pas utilisés.


<< 15 - L’œuvre d’un artiste...         17 - La Vierge d’Evegnée ... >>

Sommaire complet du dossier :