La Vierge d’Evegnée

Le musée d'art religieux et d'art mosan (maram)

La Vierge d’Evegnée

Et maintenant, tournons le dos à la porte par laquelle nous sommes entrés et allons voir le mur à notre droite. Là, une vitrine isolée renferme une Vierge à l’Enfant dite « Vierge d’Evegnée ». Elle date du 11e siècle. Son style est très archaïque. On dirait presque une sorte d’idole païenne. La Vierge est tout à fait frontale et symétrique, le Christ étant posé au centre sur ses genoux. La main droite de la Vierge tient un globe, symbole de perfection, mais aussi la pomme d’Adam – non mordue celle-là, manifestant par là la conception sans péché de Marie. Sa main droite tient le montant de son trône.

Cette Vierge d’Evegnée, du nom du village d’où elle provient, est habituellement considérée comme le plus ancien modèle de « Sedes sapientiae » existant en sculpture. La « Sedes sapientiae » ou « siège de la sagesse », est une manière de représenter la Vierge très populaire au Moyen Âge, en particulier dans ces régions. Ce type consiste à présenter la Vierge servant de trône à l’enfant Jésus. Elle est ainsi le trône de la sagesse divine incarnée.
Au fait, vous n’avez rien remarqué dans le visage de cette Vierge ? On l’appelle parfois la Vierge Mitterrand. Vous voyez pourquoi ? Et bien selon certains, cette Vierge est le portrait presque craché de François Mitterrand : à vous de juger.


<< 16 - Les baptismaux...         18 - Le grand Christ en c... >>

Sommaire complet du dossier :