Les statues de Saint Marc et de Saint Luc

Le musée d'art religieux et d'art mosan (maram)

Les statues de Saint Marc et de Saint Luc

Nous faisons face au vitrail et prenons maintenant la porte ouverte dans le mur à notre droite. Avant de la passer, nous regarderons à gauche de cette porte, la magnifique petite Vierge en ivoire. Elle provient de France et date de la fin du 13ème siècle. C’est une œuvre typiquement gothique, où l’aspect maternel de la Vierge est montré par la douceur de la pose. Ce qui est caractéristique ici, c’est la pose déhanchée, manifestement inspirée de positions réelles et populaires de femmes portant leur enfant. C’est encore une fois le reflet de cette tendance de l’époque à rendre les personnages sacrés plus humains, plus proches du fidèle dans leur apparence.
Passons dans la pièce suivante. Là, juste en face de nous, se tiennent deux belles statues en bois. Elles représentent les évangélistes saint Marc et saint Luc.

Splendide, non ? Ces deux figures remontent au début du 14e siècle, et sont manifestement régionales, car elles présentent un trait caractéristique de la sculpture liégeoise de l’époque : à savoir un côté un peu maniéré. Et ici, cela se manifeste par quoi ? Et bien regardez les mains : on voit qu’elles ont des poses non naturelles qui servent à accentuer le raffinement. Mais voyez aussi les corps allongés et leur torsion légère. C’est tout cela qui donne cet aspect joliment maniéré. Ici, ces deux saints portent chacun leur attribut animalier – le taureau pour saint Luc et le lion pour saint Marc – presque de la même manière que les Vierges de l’époque portant l’enfant Jésus. En fait, on pense qu’il s’agit ici de transpositions masculines d’un schéma marial, semblable à celui de la petite Vierge d’ivoire que nous venons d’admirer dans la salle précédente. Il subsiste en plusieurs endroits des traces de polychromie originale : de l’or sur les vêtements, des couleurs au naturel sur les visages, et du noir intense pour les cheveux et la barbe.


<< 23 - Le vitrail roman du ...         25 - La tref ... >>

Sommaire complet du dossier :