La Maestà de Duccio

Le musee des offices de florence

La Maestà de Duccio

Placez-vous maintenant devant la Maestà de Duccio reconnaissable au drapé qui surmonte le trône de la vierge. Elle est sur le mur de gauche quand on entre. Donc en face du Cimabue.
L’œuvre a aussi été réalisée en 1285. Cet artiste s’est affirmé comme le grand maître de la peinture siennoise. Cette œuvre comparée à la précédente est plus facile à lire. Vous voyez que l’espace est moins saturé que dans l’œuvre précédente ; cela se voit à travers 2 éléments.
Regardez le trône tout d’abord. Il est moins encombrant. La crypte et ses prophètes ont disparu. Portez maintenant votre attention sur les anges. Ils ne sont plus que 6. Notez qu’ils sont alors plus faciles à regarder que ceux du tableau précédent où ils semblaient s’étouffer l’un l’autre. Le peintre vise à donner une image plus réaliste, plus naturelle à la scène. Notez l’attitude des anges. Ils donnent l’impression de porter le trône. Le peintre les a donc représentés un genou à terre, les mains posées sur les montants.
Le 2ème élément, nous allons l’observer ensemble. Portez votre attention sur le vêtement de la Vierge, et plus particulièrement sur le galon qui borde son vêtement. Vous notez comme cette ligne est sinueuse et décorative. Ce sera là une des spécificités de la peinture siennoise du 14ème siècle. Par son jeu sinueux, la ligne contribue à donner au corps une animation ; il est moins figé car il exprime implicitement le mouvement. Ainsi, le peintre donne une image plus humaine de la vierge.


<< 6 - L’œuvre de Cimabue ...         8 - Le tableau Giotto... >>

Sommaire complet du dossier :