Les œuvres de Léonard de Vinci

Le musee des offices de florence

Les œuvres de Léonard de Vinci

Si vous le souhaitez, prenez un temps pour admirer les autres oeuvres de ce peintre. Quand vous aurez terminé, passez dans la salle suivante, dont l’entrée est proche du Printemps. Là, vous irez tout droit vers le mur du fond en passant entre les 2 tableaux du milieu de la salle.

Voilà ! Devant vous, se trouvent 3 œuvres dont 2 de Léonard de Vinci. Elles sont d’autant plus précieuses que Florence possède peu d’œuvres de ce maître. Nous allons d’abord regarder celle du centre qui représente une Adoration des Mages. Allons-y. Vous y êtes ?
Bien. Une première remarque s’impose : autant Botticelli avait peu utilisé les perspectives, autant ici, c’est tout le contraire. D’emblée, on voit que le tableau est très structuré avec beaucoup de contenu en profondeur. Deuxième remarque : l’œuvre vous parait curieuse. En effet: elle est inachevée. Léonard l’a laissé telle quelle au moment de son départ de Florence pour Milan en 1482.

Alors prenons le temps de la découvrir. Regardez d’abord avec attention l’arrière-plan. On y voit 2 scènes qui sont séparées par le tronc d’arbre. Cet arrière-plan évoque peut-être l’effondrement du monde païen. C’est ce que l’on veut voir, à gauche, à travers la représentation d’un palais en ruine et, à droite, dans la fuite des cavaliers en mouvement. Portez votre regard sur l’architecture du palais. Notez comme ces marches des escaliers forment de puissantes lignes obliques. Ces lignes marquent une perspective et attirent notre regard et donc notre attention sur l’inachèvement de la construction.

Regardez à présent le devant de la scène. Elle s’organise autour d’une construction pyramidale. C’est la pyramide formée par la Vierge assise portant Jésus et les rois mages en adoration à leurs pieds. Voyez derrière eux. Il y a des personnages. Ils sont répartis en demi-cercle, autour du groupe principal. Bref, cette composition est puissamment architecturée à partir du schéma central en forme de pyramide : d’abord la pyramide, puis le cercle, puis les cavaliers et le palais des temps anciens. En tous ca, ce qui est intéressant dans cette oeuvre, c’est de voir le travail préparatoire de composition avant que Léonard ne lui donne ses couleurs. Regardez maintenant attentivement les attitudes et les visages des personnages du second plan. Voyez comme tous expriment ici, non pas la joie, mais l’anxiété. Comme si chacun d’entre eux avaient eu, par anticipation, connaissance du destin tragique de l’Enfant. Par contraste, leurs attitudes de prosternation renforcent le caractère sacré de la Vierge et de Jésus. Eux, en revanche, voyez comme ils semblent serein.


<< 17 - Le tableau « Le Prin...         19 - Les œuvres de Léonar... >>

Sommaire complet du dossier :