La tribune de Buontalenti

Le musee des offices de florence

La tribune de Buontalenti

En sortant de la salle sur votre gauche, vous serez de nouveau dans le couloir que nous avons quitté précédemment pour commencer la visite. Allons ensuite jusqu’à la prochaine salle, mais sans y rentrer. 

Attendez avant d’entrer dans ce qu’on appelle la tribune de Buontalenti. Le parcours de cette salle est imposé par un sens et un rythme de visite. Si les visiteurs sont aujourd’hui nombreux, alors vous devrez vous conformez à la cadence que vous imposeront ceux qui vous précèdent et ceux qui vous suivent. Mais avant d’y pénétrer, depuis couloir, admirez la magnificence du décor polychrome et la préciosité des matériaux qui l’ornent. On a évoqué le symbolisme des 4 éléments : voyez le nacre de la coupole : il renverrait à l’eau. Le bleu du lapis-lazuli sur le tambour, lui ce serait l’air; le rouge du porphyre des parois, le feu et enfin le marbre vert du sol, la terre.

Cette salle porte le nom de l’architecte qui, sous François Ier de Médicis, grand collectionneur d’antiques, la construisit vers 1585. Cette salle octogonale était destinée à abriter de riches collections de médailles et de sculptures antiques. Parmi elles, se trouvait la célèbre Vénus Médicis. Une réplique romaine en marbre d’un original grec. Une grande statue féminine qui de ses mains cachait pudiquement les attributs de sa féminité. Si séduisante et sensuelle, que les visiteurs anglais du 18ème siècle lui faisaient le baise-main… Lorsque vous serez entré, vous verrez, le long des murs, différents portraits de la famille Médicis. Ils sont tous très beaux, expressifs le plus souvent. Mais surtout, juste avant de sortir, n’omettez pas de voir le ravissant et célébrissime petit ange musicien du peintre Rosso Fiorentino Allez y et nous nous retrouverons à la sortie de cette tribune.


<< 20 - Le Baptême du Christ...         22 - L’enfilade de 5 peti... >>

Sommaire complet du dossier :