La façade de la cathédrale Saint-Etienne

Le quartier de la cathedrale de vienne

La façade de la cathédrale Saint-Etienne

Sachez que pour Vienne, la date décisive fut l’année 1156. Retenez bien cette date : 1156. Car en 1156, la famille dominante d’alors, les Babenberg, en fait la capitale de son duché qui porte désormais le nom d’Oster-Reich Autriche, c’est à dire littéralement « à l’est de l’Empire » ! Cette promotion allait bien sûr contribuer à l’essor politique et économique de la cité. Et pendant qu’une vie de cour s’organisait dans la cité, Vienne se dotait d’une église à la hauteur de son nouveau statut. Cette église, c’est la cathédrale Saint-Etienne à laquelle nous allons maintenant nous intéresser.

Regardons sa façade. C’est une façade imposante mais comment dire atypique en même temps. Car, contrairement à beaucoup d’église médiévale, l’unité architecturale de cette cathédrale nous échappe. Mais à juste titre puisqu’elle n’en a pas ! Regardez, des éléments gothiques semblent comme greffés sur un tissu qui lui est visiblement roman. Un exemple : l’organisation de ce portail. Comme vous le voyez, il ne se compose que d’une seule porte centrale quand les grandes églises nous ont habitués à des portails avec trois entrées. Sous le porche, on voit des arcs en demi-tonneau, en plein cintre donc. Et cela, c’est du roman. Mais regardez l’arc extérieur au dessus du portail : lui est fait d’arcs en ogives : c'est-à-dire qu’ils se rencontrent au-dessus du portail pour former une pointe. Et cela, c’est typique du gothique.


<< 3 - Historique de Vienne...         5 - Les tours « païennes... >>

Sommaire complet du dossier :