La façade de l’Eglise jésuite

Le quartier de la cathedrale de vienne

La façade de l’Eglise jésuite

Cette église fut donc édifiée en 1627 et dédiée à l’Assomption de la Vierge et aux saints Ignace et François-Xavier. Un patronage intéressant puisqu’il insiste sur la personne de la Vierge, dont le culte est critiqué par les protestants, tout en mettant en avant les deux saints les plus importants pour les jésuites, Ignace de Loyola le fondateur de l’ordre et François-Xavier, le missionnaire. Maintenant, regardons cette façade plus en détail. Première réflexion : après avoir admiré la façade de l’Académie, celle-ci nous semble plutôt monotone. Comme vous le voyez, elle est composée de deux niveaux séparés par une corniche saillante et couronnés par deux tours latérale encadrant un fronton étroit. Vous voyez ces pilastres ? Ce sont ces sortes de colonnes plates qui affleurent du mur : ils donnent le rythme de la façade. On notera que l’architecte a respecté l’ordonnance des ordres architecturaux selon les principes classiques de l’architecture : voyez le premier niveau: il est dorique. C'est-à-dire que les chapiteaux n’ont pas de décoration. Vous le voyez ? Bien ! Regardez le second niveau à présent : comment les chapiteaux sont-ils décorés ? et bien on voit comme une grosse feuille de salade enroulée : c’est le style ionique. Et bien sûr, regardez les chapiteaux du dernier niveau : c’est l’ordre appelé corinthien. En bref, plus on va vers le ciel –donc vers Dieu symboliquement- plus c’est délicat.
Maintenant, levons les yeux vers le second niveau et intéressons-nous aux niches qui s’y trouvent. D’abord, complètement à gauche dans la niche inférieure c’est saint Ignace de Loyola, le fondateur de l’ordre des Jésuites. Que fait-il ? et bien, selon son habitude, il est en pleine lutte contre l’hérésie! Regardez à présent la niche opposée, c’est-à-dire complètement à droite de la façade : elle est dédiée saint François-Xavier lui aussi dans ces œuvres. En l’occurrence, il est en train de convertir un Indien. Enfin, regardons au sommet : nous voyons les deux coupoles à bulbe qui couronnent les deux tours latérales : elles furent installées plus tardivement, à la fin du 17e siècle, mais on ne saurait imaginer cette église sans elles.


<< 19 - L’histoire de la fon...         21 - L’intérieur de l’Egl... >>

Sommaire complet du dossier :