La rue Fleischmarkt

Le quartier de la cathedrale de vienne

La rue Fleischmarkt

En sortant de la Caisse d’Epargne prenez sur votre gauche et longez la façade jusqu’à la première rue sur votre gauche : la Wiesengerstrasse.

Vous êtes à l’angle de la façade de la Caisse d’Epargne et de la Wiesengerstrasse. Engagez vous, sur votre gauche, dans cette rue. De là vous rejoindrez la rue des Dominikanerbastei.

En débouchant dans la rue Dominikanerbastei, prenez sur votre gauche, puis passez sur le trottoir d’en face. Une dernière fois admirons la Caisse d’Epargne avant de tourner dans la prochaine sur votre droite, la petite rue Barbaragasse.

Prenez maintenant la rue Barbaragasse. A l’angle, tournez à droite pour descendre la Postgasse. C’est le même parcours qu’à l'aller, mais en sens inverse.

De la Barbaragasse vous êtes revenu sur la Postgasse. Alors, prenez sur votre droite et continuez à descendre la rue Postgasse, en chemin vous passerez devant l’église ukrainienne Sainte-Barbe située au N°8. La rue Fleischmarkt sera la prochaine sur votre gauche.

Fleischmarkt ? Oui c’est bien elle, la première à gauche. Alors, laissez filer la Postgasse sur votre droite et engagez-vous dans la Fleischmarkt. Marchez une cinquantaine de mètres et regardez autour de vous.

Avec la rue Fleischmarkt -la rue du Marché aux viandes- nous revenons à la Vienne médiévale, à cette partie de la ville dans laquelle une colonie de marchands venus d’Orient s’installa. La Fleischmarkt est aussi cette rue sinueuse, avec ses façades qui empiètent irrégulièrement sur la chaussée et son mélange de styles. On est loin du pragmatisme d’Otto Wagner. Le quartier est très agréable, vivant. Vers la fin du 17e siècle, il fut surtout fréquenté par des marchands grecs, turcs, syriens. Tous étaient chrétiens et au 18e siècle on leur attribua une église : l’Eglise Grecque. Elle se trouve au N°13 de la rue, on se retrouve là-bas.

Vous êtes maintenant devant l’Eglise Grecque de Fleischmarkt. Quel contraste ! Cette église a été construite en 1858 par Théophil Hansen, un de ces architectes qui participa à la mise en valeur du Ring. On lui doit par exemple le Parlement de Vienne très « néoclassique » ou encore l’Académie des Beaux-Arts qui elle est plutôt « néo-renaissance ». Et pour l’Eglise Grecque, Hansen a opté très logiquement pour du néo, le « néo-byzantin ». Toujours en activité, elle est réservée à la communauté grecque orthodoxe de Vienne.


<< 27 - L’intérieur de la Po...         29 - La Rotenturmstrasse... >>

Sommaire complet du dossier :