La poste principale de Munich

Le quartier de la residence princiere

La poste principale de Munich

Tournez-vous à présent vers la droite quand vous êtes face à l’opéra pour admirer le long bâtiment agrémenté de grandes arcades au rez-de-chaussée.

Nous sommes devant les locaux de la poste principale de Munich. Une bien belle façade rappelant la Renaissance florentine des années 1400/ 1420. On y voit de fines arcades donnant sur une galerie et des ouvertures régulières encadrées de marbre. C’est très exactement l’architecture des bâtiments de Florence des années 1400. Regardez aussi la simplicité des arcades. Vous les voyez ? Elles sont en plein cintre, c'est-à-dire qu’elles forment un arc de cercle régulier, et sont portées par de simples colonnes de pierre sans fioriture. Ces arcades ouvrent sur une galerie dont le mur du fond est percé de grandes portes donnant accès à l’intérieur du bâtiment.
Et c’est cette simplicité même qui donne l’élégance à ce style. D’ailleurs, on retrouve la même simplicité dans les éléments décoratifs, qui sont disposés avec parcimonie : voyez par exemple les encadrements de fenêtres. Ils sont réalisés en marbre blanc. Sinon, pour ce qui est de la décoration : il y a juste une bande de fleurs courant sur le fond rouge au dessus des ouvertures percées sous les arcades. Regardeza aussi sous la bordure du toit : on voit aussi une bande de palmettes. Mais rien d’exubérant. Les palmettes sont ces petites feuilles reprises des monuments antiques. Mais pourquoi faire référence à l’Italie pour abriter les bureaux de la poste ? Deux personnalités importantes sont à l’origine de ce choix : le roi de Bavière Louis 1er et son fidèle architecte Léo von Klenze. Louis 1er, fils de Maximilien Joseph, avait une passion sans borne pour la Grèce antique et l’Italie. Son vœu le plus cher était de transformer Munich en nouvelle Athènes. Pendant sa jeunesse, il avait effectué plusieurs séjours dans le sud de la Méditerranée. Son amour de la Grèce ira si loin qu’il parviendra à faire asseoir son fils cadet Otto sur le trône de ce pays. Léo von Klenze comprit très vite la passion du roi et couvrit la capitale de bâtiments imitant soit l’Italie de la Renaissance, comme cette poste, soit l’Antiquité.


<< 4 - L’opéra national de ...         6 - La résidence princiè... >>

Sommaire complet du dossier :