L’intérieur de l’église des Théatins

Le quartier de la residence princiere

L’intérieur de l’église des Théatins

Entrons maintenant dans l’église. Nous nous retrouvons exactement après l’entrée à l’extrémité de la nef.

Nous avons le souffle presque coupé devant l’immensité de cet espace avec ses hautes voûtes et sa décoration de stuc envahissante ! On a comme un sentiment d’écrasement. Pas vous ? Pour notre part, nous employons volontiers l’expression de triomphe du baroque. Englobons du regard la nef dans laquelle nous nous trouvons. Elle forme comme une vaste salle allongée menant directement vers un véritable puits de lumière qui accroche le regard dès que nous rentrons. Bien évidemment, vous l’aurez compris, ce puits de lumière éclaire le cœur, c'est-à-dire l’espace sacré de l’église. C’est là encore la présence divine qui est illustrée par cette lumière traversant la coupole. Et maintenant, regardez à droite et à gauche de la nef. Nous observons que les murs sont rythmés par de gigantesques doubles pilastres s’élevant jusqu’à mi-hauteur et séparant de chaque côté 3 très hautes arcades excessivement décorées. Ces dernières donnent accès depuis la nef à des chapelles latérales rectangulaires. On se sent assez écrasés par ces grands éléments architecturaux qui semblent surveiller notre cheminement vers l’autel. La nef qui conduit à l’autel se présente comme une voie triomphale partant du gigantesque portail central. Levez les yeux un instant vers la voûte. Elle est en plein cintre c'est-à-dire qu’elle forme un arc de cercle ininterrompu avec des cintres tendus comme des guirlandes de fleurs.


<< 21 - L’histoire de l’égli...         23 - Le portail de l’égl... >>

Sommaire complet du dossier :