La rue du pot de fer

Le quartier de la rue mouffetard

La rue du pot de fer

Continuez la montée de la rue Mouffetard. Arrêtez-vous devant le numéro 60, situé sur la gauche à l’angle de la rue du pot de fer

A cet angle entre la rue Mouffetard et la rue du pot de fer, vous trouvez une fontaine visible au ras du sol. Au début du 17e siècle, Marie de Médicis, veuve du roi Henri 4, avait besoin d’eau pour son palais du Luxembourg, l’actuel sénat. Elle fit donc construire un nouvel aqueduc pour remplacer l’ancien qui partait vers le sud de Paris et datait de l’époque romaine..
Elle offrit une partie de cette eau à la ville de Paris qui construisit 14 fontaines rive gauche et 2 fontaines rive droite. Il s’agit là de l’une de ces fontaines.
Cette fontaine a été mise en place en 1671, sur des dessins de Le Vau, l’architecte de Louis 14, auteur d’une partie du château de Versailles et de la colonnade du Louvre. La ville de Paris comptait en tout et pour tout alors 35 fontaines publiques. Les difficultés d’approvisionnement en eau étaient grandes et la population ne se fournissait qu’aux fontaines publiques, ce qui posait des problèmes d’intendance. Les historiens ont estimé qu’avant la révolution, à Paris, chaque personne consommait seulement un litre d’eau par jour pour l’ensemble de ses besoins contre plusieurs dizaines de nos jours.
Empruntez maintenant la Rue du pot de fer. Il s’agit d’un ancien chemin viticole. Son nom date du 17e siècle et provient d’une enseigne qui avait la forme d’un pot de fer. On ne sait si cette enseigne représentait l’instrument de cuisine, le « pot » qui restait toute la journée sur l’âtre et dans lequel l’on cuisait le fameux pot-au-feu.


<< 9 - La caserne de la Ga...         11 - La rue Lhomond... >>

Sommaire complet du dossier :