La place Mala-Strana

Le quartier de mala strana : du chateau au jardin de vrtba

La place Mala-Strana

Laissons maintenant Santini-Aichl à son génie et continuons notre promenade jusqu'au bout de la rue Nerudova. En passant, un coup d'œil de l'autre côté de la rue au N°12 où se trouve la maison "Aux trois violons". Elle fut la demeure d'une dynastie de luthier pragois, les Edlinger.

Encore quelques mètres et nous arriverons sur la place principale de Mala-Strana, reconnaissable à sa colonne de la peste et surtout à l'un des chefs-d'œuvre de l'architecture baroque pragoise, l'église Saint-Nicolas-de-Mala-Strana. Rendez-vous donc à l’entrée de la place, au bout de la rue Nerudova.

Nous sommes maintenant à l'entrée de la place de Mala-Strana, qui est sur notre droite. Dirigeons-nous vers la colonne de la peste et arrêtons-nous juste après.
Cette colonne fut érigée pour célébrer la fin de l'épidémie qui frappa Prague en 1713.
Il faut savoir que dans le passé, chacune des 4 cités qui constituaient la ville de Prague - Stare Mesto, Nove Mesto, Hradçany, Mala Strana - était organisée autour d'une place centrale. C’était le cas sur la rive droite avec la Place de la Vieille-Ville -c’est le quartier de Stare Mesto- la place la plus connue de Prague. Sur la rive gauche, c'est la Place de Mala Strana qui jouait ce rôle de nœud urbain. Cette place est d'ailleurs restée le lieu de convergence de toutes les artères du quartier, avec en particulier les rues Mostecka, Nerudova et Thomaska qui permettent de rejoindre les autres parties de la ville.
Au Moyen-Age, cette place se présentait comme une grande étendue légèrement pentue et séparée en deux parties par une église gothique consacrée à saint Nicolas. A la fin du 17e siècle, la reconstruction de l'ancienne église par les Jésuites renforça l'importance de cette place, lui donnant du même coup son aspect actuel.


<< 6 - Les œuvres de Jan Bl...         8 - Le palais Lichtenste... >>

Sommaire complet du dossier :