L’intérieur de l’Eglise Saint-Nicolas

Le quartier de mala strana : du chateau au jardin de vrtba

L’intérieur de l’Eglise Saint-Nicolas

A l'intérieur de l'église, nous ne pouvons manquer d’être surpris voir saisi par la richesse du décor intérieur de l'église Saint-Nicolas. Et on comprend bien que les marbres, l'or, le stuc ont été employés ici à profusion dans le but précis d'impressionner le visiteur. Par un tel décor, on veut proposer une vision mystique efficace capable d'agir encore plus puissamment sur nos sens que les cathédrales gothiques. On peut imaginer que cette impression devait être encore plus forte pour des hommes du 18e siècle habitués à un quotidien plus violent que le notre et dans lequel le religieux était très présent.

Tournons-nous maintenant vers la sortie. Juste derrière nous au-dessus du portail d'entrée, un beau buffet d'orgue du 18e siècle assailli par une nuée de petits anges. Approchons-nous. Il est couronné par une fresque représentant "l'Apothéose de sainte Cécile", la patronne des musiciens. On voit bien la sainte, elle est installée derrière un orgue, elle est accompagnée par un cortège d'anges musiciens. C'est Franz Xaver Palko, un peintre actif à Vienne et en Bavière qui a peint ce décor. Mais qui connaît le nom de cet artiste aujourd'hui ? De son temps on se l'arrachait, il éblouissait par sa maîtrise du style italien, style qui se caractérise par un goût marqué pour la sensualité et le spectaculaire. Il était connu pour faire des compositions bien structurées, et pour faire ressortir le dramatique par sa maîtrise de la lumière et de toute une palette claire. Tout cela le rapproche du grand peintre vénitien Tiepolo. Au milieu du 18e siècle, sur le marché de l'art Franz Xaver Palko était sans aucun doute une valeur sûre. A l’époque, il y avait une autre valeur sûre : Mozart.
Et son nom à lui, heureusement, n'a pas été oublié ! Il fréquenta cette église et y joua de l'orgue lors de son séjour à Prague en 1787. Et Mozart, c'est de la musique baroque ! On oublie trop souvent que le baroque a été une grande époque créatrice de formes nouvelles, en particulier dans la musique. Opéra, oratorio, cantate, fugue, fantaisie, concerto tout ça est né à l'âge du baroque ! Pour revenir à Mozart, il faut ajouter que c'est là, dans cette église, que pour la première fois, son Requiem fut interprété, quelques jours après sa mort le 05 décembre 1791.


<< 9 - L’Eglise Saint-Nicol...         11 - La Structure de l’Eg... >>

Sommaire complet du dossier :