Le temple bar

Le quartier du temple

Le temple bar

Nous voici de retour. Ressortons sur le strand. Lorsque nous sommes dos au portail, prenons à gauche jusqu’à la fin de ce bâtiment néo gothique sans changer de trottoir. Et nous nous arrêterons au niveau du monument surmonté d’un dragon qui occupe le milieu de la rue.
Depuis le début de notre promenade, sachez que nous étions en fait dans l’ancienne ville de Westminster. Maintenant, nous entrons dans ce qui était jadis l’enceinte de la City. Ces différences d’appellation se retrouvent d’ailleurs sur les plaques des noms de rue : sous le nom de la rue, vous trouvez indiqué City of Westminster ou City of London . Et c’est notre dragon qui marquait la limite entre les deux «city».C’est à cet endroit précisément que la rue change de nom : derrière le Dragon c’est Fleet street, devant c’est le strand d’où nous venons. Regardez comme il a fière allure malgré son air mauvais. Perché sur sa colonne, les ailes déployées, il a pour mission, «symbolique» bien sûr, d’interdire l’entrée de la City à toute personne non autorisée. Ce passage symbolisé par le Temple Bar ou barrière du temple est un monument érigé là au 19e en remplacement de celui de Wren placé ici en 1672. Regardons les sculptures sur les cotés du piédestal, côté rue, qui représentent les effigies de la reine Victoria et d’Edward 7. Les reliefs de bronze qui ornent le socle décrivent le cortège de Victoria jusqu’à l’Hôtel de Ville au cœur de la city où la conduisait le lord maire lors des cérémonies officielles. Et cela dure depuis le Moyen Age : une fois par an le souverain rend visite au lord-maire de la city. Quand il arrive ici, il doit demander l’autorisation de franchir le Temple bar. Le lord maire vient l’accueillir en lui présentant l’épée de parade et tout le monde entre en procession jusqu’à la mairie. Avançons de quelques pas et levons les yeux pour voir l’horloge qui est accrochée au dessus de nous, très haut, sur une tour des royal courts. Cette tour qui date bien sûr de la constructions du royal courts rappelle la tour qui protégeait la porte d’entrée dans la ville à la période médiévale. Continuons notre chemin, allons toujours dans le même sens. Traversons la rue qui s’appelle Bell yard


<< 7 - L’intérieur du « ro...         9 - Les chancery inns... >>

Sommaire complet du dossier :