Temple de Londres

Le quartier du temple

Temple de Londres

Nous allons quitter Fleet Sreet un moment pour entrer dans l’enceinte du temple. En tournant le dos à la rue et au passage protégé, en face de nous et légèrement sur la gauche, se trouve le passage des Mitres, situé entre deux boutiques aux devantures très colorées vert- bleu -canard. Empruntons ce passage des Mitres. Nous nous retrouverons après être passés sous l’arche, sur la minuscule placette en face du pub Sergeant’s Inn.
Nous sommes dans Mitre court. Vous entrez dans l’enceinte du quartier du temple, séparé de Fleet Sreet par une rangée d’immeubles qui eux ne font pas partie de cet ensemble du temple. Le quartier du Temple vit en effet enfermé sur lui-même sans autre communication avec le reste de la ville que des passages sous des immeubles et 2 grandes portes monumentales que l’on ferme le soir et les week-ends. À partir de maintenant nous allons souvent emprunter des passages sous des bâtiments. Continuons d’avancer tout droit et traversez l’arche sous les bâtiments qui se trouvent en face de nous. Cette arche donne sur une grande esplanade : c’est la cour des Mitres.
Par ce passage des Mitres, nous sommes donc arrivés dans la cour des Mitres. 2 mots encore sur ce quartier étrange. Ces lieux ont été colonisés par la justice après que les biens du temple aient été confisqués par la couronne en 1312. Ils sont donc forts anciens bien que les édifices qui les composent aient tous été remaniés au cours du temps. Nous allons nous promener un moment dans ce qui était une véritable « petite ville aux portes de la ville » comprenant des bâtiments conventuels et une église auxquels il faut ajouter de nombreux bâtiments : maisons, échoppes, salles et jardins, vergers, vignobles, terres cultivées. C'était un vaste domaine qui comprenait aussi : le charnier, les cuisines, l’abreuvoir, les écuries, la prison et une porte d'entrée fortifiée. Cette ville-forteresse hébergeait régulièrement les pèlerins en partance pour Saint-Jacques de Compostelle et la Terre Sainte.
De plus, déjà à l’époque, le Temple de Londres, était le centre des opérations financières pour toute l'Europe Occidentale comme la City l’est aussi aujourd’hui. Comme toute la partie centrale de la ville, le quartier du temple n’a pas été épargné par le grand incendie de 1666. Pratiquement tous les édifices ont été endommagés. Beaucoup ont été détruits et remplacés par des locaux qui convenaient mieux aux exigences des occupants. Des temps les plus anciens, il ne reste que la petite église en rotonde que nous allons voir dans quelques instants. Les bâtiments de Mitre Court où nous sommes datent de 1830.


<< 10 - Le fleet street...         12 - Les «  Inns of court... >>

Sommaire complet du dossier :