L’église Sainte Marie

Le quartier du temple

L’église Sainte Marie

Regardons sur notre droite : c’est l’église Ste Marie, où les magistrats viennent se recueillir et qui leur est réservée. Cette église est un des derniers témoignages des églises normandes circulaires. Elle a été fondée à partir de 1118 par les chevaliers du temple qui se sont, bien sûr, inspirés du modèle du St Sépulcre de Jérusalem. Et c’est la seule église circulaire de Londres. Elle a été remaniée au cours des siècles suivant par l’adjonction d’un chœur qui la prolonge et qui nuit à sa forme circulaire qu’on ne devine plus quand on est comme nous à l’extérieur.
Longeons l’édifice en avançant sur la place pour nous retrouver devant le porche d’entrée.
C’est la partie circulaire qui sert maintenant d’entrée. Au temps des chevaliers, cette église ne dépendait pas de l’évêque mais de la commanderie du Temple. Vous verrez dans la rotonde les pierres tombales de chevaliers du temple. Certaines sont surmontées des statues ou gisants de ces moines-soldats qui combattirent en terre sainte et en revinrent pour mourir ici. Ceux qui ont les jambes croisées sur le mollet sont ceux qui n’ont fait qu’une fois le voyage. Les autres sont ceux qui ont récidivé. Voilà, vous pouvez entrer et découvrir l’intérieur à votre guise.
Nous sommes devant l’entrée de l’église. Regardez bien les détails de ce portail, qui est très différent, dans son architecture, de ce que nous avons eu l’habitude de voir à Londres jusqu’ajusqu’ajusqu’à présent. Regardons au-dessus de la porte d’entrée les voussures, c'est-à-dire les arcs de pierres qui surmontent le portail, sont en plein cintre, c’est à dire en demi cercle. Ils sont tout ornementés de motifs floraux. C’est làa une caractéristique de ce qu’on appelle, en histoire de l’art, un style normand de transition : cette église est importante en histoire de l’art car elle montre comment on est passé du style roman au style gothique. Les motifs floraux existent aussi dans l’art roman, mais les sculpteurs ne tenaient pas bien compte de la réalité et utilisaient de préférence des références à un passé plus ancien. La période gothique, elle, va s’intéresser un peu plus à « l’environnement » et à le prendre en compte dans le rendu de leurs sculptures. Les recherches actuelles nous incitent à croire que ce sont les Normands qui sont les premiers initiateurs de cette nouvelle façon de construire. Leur art est parvenu en France au début du 12éme et a été magnifié et donc rendu célèbre par l’abbé Suger, commanditaire de l’abbaye de St Denis qui contribua, à diffuser ce style dit «gothique». Entre les colonnettes, de chaque coté de la porte, de petits personnages en buste nous accueillent. Leur mauvais état de conservation nous empêche de distinguer ce qu’ils tiennent dans la main. Dommage !cela nous aurait permis de les identifier.


<< 12 - Les «  Inns of court...         14 - Le Middle temple lan... >>

Sommaire complet du dossier :