Les doges Foscari et Tron

Le titien a l'église sainte marie glorieuse des franciscains

Les doges Foscari et Tron

Dans cette chapelle centrale : deux tombeaux sur les murs latéraux. À droite, celui du doge Francesco Foscari, un monument en style gothique flamboyant. À gauche, celui du doge Nicolo Tron, un tombeau de style Renaissance. Les doges Foscari et Tron règneront tous les deux au 15e siècle et nous permettent d'approfondir l'histoire de Venise. Foscari continue la conquête de la Terre ferme initiée par Savelli et Tron développe l'économie de la Vénétie. Et revenons sur le tombeau de droite, qui est le "Monument Funéraire du Doge Francesco Foscari". Il est reconnaissable par son lit à baldaquin sur lequel le doge est allongé. De part et d'autre, les quatre Vertus cardinales le veillent : il y a la Justice, la Force, la Tempérance et la Prudence. Alors d’ou vient le nom de « cardinales »  et pourquoi parle-t-on toujours « de vertus cardinales » ? Et bien, « Cardo » signifie «pivot », et les vertus cardinales sont des pivots sur lesquels repose la morale chrétienne. Sous le lit, vous voyez le sarcophage avec les bustes des trois Vertus théologales qui elles sont la Foi, l'Espérance et la Charité. Bien entendu, les vertus dites théologales ont Dieu pour objet et sont donc les plus importantes pour le salut. De là à dire qu’il vaut mieux, pour son salut, avoir la foi qu’être juste est un raccourci que certains –à certaines époques pas si éloignées- n’ont pas hésité à pratiquer.

Mais revenons aux Foscari, l’une des plus grandes familles de Venise et à Francesco, le plus connu des Foscari.  Il sera doge de la ville de 1423 à 1457. Plus de trente longues années pendant lesquelles il va faire la guerre entraînant Venise dans la conquête de la Vénétie pour s'opposer à la puissance de Milan. Il se battra aussi contre les Turcs au Levant. Tant que sa politique de conquête est heureuse, Foscari peut éclipser ses rivaux. Mais hélas ! Son expansion en Lombardie est arrêtée par Francesco Sforza, duc de Milan. Conséquence classique : les impôts de guerre augmentent et deviennent un fardeau insupportable. Las ! le fier et impérieux Francesco Foscari est déposé par ses conseillers. Mais n’oubliez pas son nom car la politique d'expansion du doge est l'une des premières raisons de la transformation de l'urbanisme et de l'art à Venise. La sérénissime est riche grâce à ces conquêtes. L'or remplit les coffres de l'Etat et de l'aristocratie vénitienne. Qui dit richesses, dit constructions. La cité cosmopolite se couvre d’œuvres d'art et de palais. Les commanditaires font appel aux grands artistes venus de toute l'Italie qui amènent avec eux leur style et leur savoir-faire. L'art évolue et après la Venise gothique, la Venise Renaissance éclot.
Le tombeau de Foscari n'en reste pas moins une transition entre la fin du gothique vénitien et le début de la Renaissance. Nous voyons un gothique flamboyant chargé de décorations végétales ; mais aussi des pilastres antiques et des personnages symboliques de la Renaissance.


<< 10 - La chapelle centrale...         12 - Le monument funérair... >>

Sommaire complet du dossier :