La maison Alois Dallmayr

Le vieux munich : la marienplatz et ses monuments

La maison Alois Dallmayr

Avant de découvrir de plus prêt l’église du Saint Esprit, nous vous proposons de faire un détour par le Moyen âge pour voir la cour de l’ancien château.
Tournez-vous vers la Nouvelle mairie dominée par son beffroi. Quand vous avez la mairie devant vous : allez à l’angle droit de cette dernière en revenant un peu sur vos pas et prenez la première rue qui longe le bâtiment. Il s’agit de la Dienerstrasse. Nous vous retrouvons à l’angle.

Prenez la Dienerstrasse en restant sur le trottoir de gauche. Vous allez jusqu’au numéro 15 qui se trouve sur le trottoir de droite, mais on pourra mieux le voir depuis ce trottoir. Vous ne pouvez pas le manquer. Il s’agit d’une belle bâtisse jaune ornée de hauts pilastres qui abrite le magasin Dallmayr.

Nous sommes devant la façade de l’un des plus célèbres traiteurs d’Allemagne. La maison de Alois Dallmayr a une tradition ancestrale et une réputation internationale.
La façade nous semble très élégante avec ses belles vitrines au rez-de-chaussée et son magnifique étage de fenêtres séparées par de hauts pilastres ? L’alternance des couleurs blanches et jaune-ocre est également très harmonieuse. Mais de quel style s’agit-il ? Sans hésiter, nous pouvons dire le néo-classicisme. Il se caractérise par la régularité des éléments par exemple cette alternance de colonnes et de fenêtres. Un autre élément propre à ce style est visible exactement juste au-dessus de la première rangée de fenêtres : regardez. Il s’agit de cette bande formée d’une succession de « S » liés que les historiens nomment méandre.
Mais au-delà de cette élégante façade, le bâtiment abrite, comme nous l’avons dit, un magasin qui attire chaque année environ 1million de clients de passage à Munich. Cette institution remonte à presque 3 siècles, mais c’est surtout à partir de 1900 que le succès se fit réellement ressentir. Effectivement, dans les toutes premières années du 20e siècle, ce commerce de délicatesses tenu – chose révolutionnaire pour l’époque – par une femme obtint le titre de fournisseur de la cour royale de Bavière. En 1933, un marchand de café originaire de Brême fut chargé d’aménager un département pour le café et ce fut l’explosion commerciale. De nos jours encore, le café torréfié par la maison Dallmayr est célèbre et vendu dans toute l’Allemagne. N’hésitez pas à entrer pour découvrir la variété des produits et humer l’odeur du café. Nous vous retrouvons devant l’entrée.


<< 9 - Le clocher de l’égli...         11 - L’ancienne cour... >>

Sommaire complet du dossier :