La coupole de l’Eglise Saint-Pierre

Le vieux munich : la marienplatz et ses monuments

La coupole de l’Eglise Saint-Pierre

Pour finir, pour tout savoir sur les fresques de cette église, levez la tête vers la coupole qui surplombe le gigantesque maître autel.
Regardons au centre : entourée de lumière et de nuages dorés, nous reconnaissons la Sainte trinité : le christ avec la croix portée par un ange, Dieu le père avec sa barbe blanche et un sceptre levé et enfin la colombe du Saint Esprit planant au dessus d’eux. Maintenant, baissez légèrement le regard vers la droite aux pieds de Dieu le Père. Nous voyons un honorable vieillard agenouillé enveloppé dans un superbe manteau jaune-doré. Qui est ce personnage ? vous pouvez facilement le reconnaître à ses attributs principaux. Il tient dans une main une grande clef : la clef du paradis et en dessous de lui vers la gauche, deux angelots bien charnus tiennent un livre sur lequel est posée la tiare papale en forme de cloche. Bien sur, il s’agit de Saint Pierre !
Pierre est agenouillé devant la Sainte Trinité pour demander la protection de la ville de Munich ainsi que des 4 parties du monde alors connues. Mais comment peut-on interpréter cette représentation ? Regardez tout d’abord vers le bord inférieur de la composition, exactement juste au dessus de la cartouche portant l’inscription : Sanct Petrus Patronus Urbis et Orbis.
Voyez-vous un grand cercle vert ressemblant à une mappemonde à l’intérieur duquel apparaît une ville avec ses tours et clochers ? Un personnage enveloppé dans une grande cape et portant un casque s’appuie sur cette sorte de boulle. Et bien, la ville en question est tout simplement Munich et le personnage en question est le duc de Bavière.
Maintenant, regardons les 4 continents qui sont représentés aux 4 angles de la fresque. Cela nous donnera une idée de la géographie de l’époque. A gauche du duc de Bavière, nous observons une église encadrée par un ecclésiastique à gauche et une femme voilée portant un calice et une croix. Cette dernière symbolise la foi catholique. Il s’agit de l’Europe. Tournez votre attention maintenant de l’autre côté de la fresque, c'est-à-dire au dessus du bord inférieur droit. Vous y êtes ? Nous voyons un groupe de personnages portant des turbans ou un chapeau pointu devant un brasero. Ils réalisent des offrandes à une quelconque divinité païenne. Il s’agit de l’Afrique. Si vous regardez maintenant dans le bord supérieur droit, vous verrez l’Asie avec des figures supposées chinoises. Nous voyons un parasol et des chapeaux un peu chinois. Enfin le dernier groupe en haut à gauche constitue l’Amérique identifiable aux coiffures à plumes.


<< 19 - Le maître-autel de l...         21 - La demeure des Ruffi... >>

Sommaire complet du dossier :