L’Eglise aux neuf chœurs

Le vieux vienne du graben au burgtheater

L’Eglise aux neuf chœurs

Cet ambitieux programme iconographique trouve sa continuité dans la présence de l’église aux Neuf Chœurs d’Anges qui lui fait face et à laquelle nous allons nous intéresser maintenant.
Tournons-nous vers cette église. C’est peu de temps après l’édification de la Colonne mariale que le génois Carlo Antonio Carlone débute les travaux. Il est chargé de réaliser un projet dessiné par Philiberto Lucchese. Les Italiens restent manifestement une valeur sûre pour les Habsbourg.
Regardez cette façade maintenant, nous allons la décrire un peu. Que peut-on en dire. Tout d’abord, la 1ère chose que nous voyons est qu’elle est en retrait par rapport à la place, car deux constructions en avancée ont été ajoutées de part et d’autre. La partie gauche correspond au prolongement du couvent, la partie droite à un oratoire, c’est-à-dire une petite chapelle. Ensuite, 2ème observation, la façade est précédée d’une terrasse portée par un atrium. Vous le voyez ?? Du coup, on a le sentiment que l’entrée de l’église se trouve au niveau de la terrasse : ce qui est faux ! En fait, il faut passer par l’atrium pour accéder au portail. Et vous en conviendrez, c’est une disposition très originale. Et quel est l’avantage de cette disposition, nous direz-vous ? Et bien elle a permis à l’architecte d’animer l’ensemble, et ce, au moyen de deux éléments. Le 1er ce sont ces fenêtres étroites et hautes qui courent sur les murs. Prenez le temps de les regarder. Ensuite, quel est le 2ème élément d’animation à votre avis . Oui ! En effet, ce sont ces pilastres monumentaux plutôt sobres que nous voyons. Les pilastres sont ces colonnes qui affleurent du mur. A présent, levez les yeux pour regarder la partie supérieure de la façade : voyez de chaque coté du fronton, on voit une grosse volute couronnées par la statue d’un ange. Alors, c’est vrai que les anges sont ici très présents ce qui est normal puisque l’église leur est dédiée. Sachez d’ailleurs qu’il y a neuf groupes d’anges dans la tradition chrétienne et on les appelle les 9 chœurs d’anges. En voici la liste : les Anges, les Archanges, les Vertus, les Puissances, les Principautés, les Dominations, les Trônes, les Chérubins et les plus doux qui sont les Séraphins. Avant de continuer, regarder ce balcon, car c’est de là, depuis le balcon de cette église donc - que François de Habsbourg proclama en 1810 la dissolution du Saint Empire. Exit donc le titre de Saint Empereur Germanique qui était un reste honorifique d’une époque où l’Empereur était sensé commander au monde germanique: on parlera désormais d’Empereur d’Autriche.


<< 12 - La Colonne mariale...         14 - La Place Freyung... >>

Sommaire complet du dossier :