La vaste avenue : Le Burgtheater

Le vieux vienne du graben au burgtheater

La vaste avenue : Le Burgtheater

Nous allons à présent rejoindre le Burgtheater, le dernier ieu commenté de notre promenade. Laissons l’église derrière nous et engagez-vous dans la Claragassa, le long de laquelle se trouve les deux palais que nous venons de citer. Au bout de cette rue tournez à gauche dans la Bankgasse.

Vous êtes donc à l’angle de la Claragasse et de la Bankgasse. Tournez sur votre gauche dans la Bankgasse, pour longer le palais Liechtenstein. Vous verrez alors face à vous l’arrière du Burgtheater. Quand vous y serez, contournez-le par la gauche de préférence et retrouvons-nous devant sa façade avant qui donne sur le Ring.

Nous sommes maintenant devant le Burgtheater construit en bordure du Ring, cette vaste avenue de plus de quatre kilomètres qui ceinture le vieux centre urbain de Vienne. Aménagé à partir de 1857 sur les anciennes murailles de la ville et sur l’ordre de l’empereur François-Joseph, le Ring a été un chantier gigantesque qui en l’espace de 30 ans a totalement transformé l’aspect de Vienne -et par là même de l’Empire austro-hongrois. Parmi les vingt-cinq grands édifices installés sur le Ring, de la Bourse au Ministère de la Guerre, on trouve aussi le Burgtheater. Parlons-en. C’est la scène la plus distinguée de la ville avec L’Opéra construit un peu plus loin, également en bordure de Ring. La construction du Burgtheater débute en 1874 et marque la collaboration de deux architectes Karl von Hasenauer et Gottfried Semper, architecte et historien d’art allemand très réputé. Le bâtiment est composé de trois parties, une façade principalederrière laquelle se trouve la salle de spectacle et deux longues ailes latérales. Mais pour bien comprendre ce plan, il nous faut faire demi-tour et regarder l’Hôtel de Ville qui se trouve en face. Alors, comme vous le voyez, l’Hôtel de ville est coiffé par son beffroi qui domine à près de cent mètre de hauteur tout le boulevard. Ce bâtiment néogothique est tout en longueur. C’est donc pour la contrebalancer que l’on aurait ajouté les deux ailes latérales au Burgtheater. Par ailleurs, vous noterez que l’aspect légèrement arrondi de la façade du Burgtheater le met bien en valeur le long du Ring. Et ces choix sont en cohérence avec les conceptions de Gottfried Semper. Car selon lui, l’architecte doit tenir compte du contexte urbain pour la forme générale. La prise en compte des exigences fonctionnelles, ici une salle de spectacle, intervient ensuite par le traitement décoratif. Et maintenant, regardons à nouveau la façade principale du Burgtheater. Décortiquons-la tout d’abord et essayons de deviner son style ensuite. Tout d’abord, elle se compose de deux niveaux très ouverts, au point que l’on distingue à peine le mur qui structure l’ensemble. Ces deux niveaux sont reliés par quatre pilastres monumentaux posés sur des piédestaux. On dit d’un pilastre ou d’une colonne qu’il ou qu’elle est monumentale lorsqu’il couvre plusieurs étages. Le but est d’unifier ces dits étages et d’en faire un seul tout. Au total, c’est plutôt réussi : avec ces 2 étages en forme arrondie, et ses nombreuses ouvertures séparés par ces pilastres et colonnes, on a un peu l’impression de voir une dentition, les dents du haut seraient l’étage bien sûr et celles du bas, le rez-de-chaussée. Et sinon, les statues que nous voyons sont des statues classiques que nous trouvons sur la plupart des théâtres et Opéras d’Europe : celle que vous voyez trôner tout en haut est bien sûr Apollon, le créateur et protecteur des arts. Il tient une lyre dans sa main gauche et est entouré de deux muses, personnifications des arts. Quand au style maintenant ; difficile à dire. Un mélange de Renaissance et de Baroque diront certains, éclectiques pour les autres. Renaissance parc e qu’il y a quand même beaucoup d’ordre et baroque, car il y de l’arrondi ou bien encore des décorations qu’on aurait jamais vues pendant la Renaissance. Regardez par exemple le chapiteau de ces colonnes : on est loin des feuille d’acanthes de l’antiquité et de la Renaissance. Signalons enfin que le Burgtheater possède des fresques signées Gustav Klimt réalisées à la fin du dix-neuvième siècle dans le style académique que l’artiste abandonnera bientôt.


<< 20 - La rue « Clara Gasse...         22 - L’Art théâtral ... >>

Sommaire complet du dossier :