La ville de Glanum

Les antiques de glanum puis st paul de mausole

La ville de Glanum

Nous voici sur le parking d’où émergent 2 monuments. Ils datent tous les deux du 1er siècle avant Jésus-Christ et sont les seuls vestiges encore debout, et plutôt bien conservés, de la ville de Glanum. Glanum, qui est aujourd'hui un champ de ruines, fut fondée au 3e siècle avant Jésus-Christ par les glaniques, une tribu celto-ligure. La première implantation de la ville est influencée par la culture des Grecs d'Asie Mineure qui résident à Phocée –l’actuelle Marseille- et qui développent des échangent importants avec les glaniques. Ce fut donc d'abord un site gallo-grec qui se développa pendant près de 2 siècles. Mais au 2e siècle av JC, les habitants de Phocée craignirent les invasions de leurs turbulents voisins celtes et ils appelèrent les romains à leur secours. Cela fut le début d'une conquête et d'une colonisation de toute la région qui fut la première « Provincia Romana », la première « province romaine ». Quand d’autres provinces seront conquises, la 1re d’entre elles sera renommée la « Narbonnaise ». Mais rien n’y fit : c’est le premier nom « la provincia » qui restera, devenant la Provence par la suite.

A Glanum, la présence romaine fut plutôt bénéfique au développement de la ville. On la dota de nombreux monuments publics magnifiques. Alors bien sûr, il y eut un forum, qui est cette place centrale de la ville autour de laquelle étaient installés les édifices qui montraient l'importance de la ville. Il y avait des édifices religieux : ce sont les temples. Et des édifices plus utilitaires par exemple une basilique. Il s’agissait d’une grande salle rectangulaire encadrée par des colonnes où se traitaient toutes les affaires juridiques, administratives et commerciales de la cité. Les basiliques et les églises chrétiennes tirent leurs plans de ces basiliques romaines. Et bien sûr, aux portes de la ville furent également élevés ceux qui sont devant nous ; à savoir un arc de triomphe en l'honneur de la valeur militaire de la ville. Et puis, il y a aussi un Mausolée qui est érigé en l'honneur de la valeur militaire d'une famille de la ville. Très certainement, cette famille devait être une des plus riches de la ville. Et ce monument, là encore, montrait à ceux qui arrivaient l'importance de la cité et la valeur de ses citoyens. Mais la transformation de l'environnement architectural qui intervint à l’époque romaine est révélatrice d’un ordre politique nouveau instauré par l’empereur Auguste au premier siècle de notre ère. Les contacts avec les Grecs sont moindre ou disparaissent. Les Romains conquièrent toute la Provence jusqu'à Toulouse et Narbonne. C'est la narbonnaise. Auguste instaure la pax romana, la paix romaine. Mais cette ère de prospérité cesse en 270 après Jésus-Christ avec la chute de la cité sous les coups de boutoirs des Germains. Les luttes seront très violentes et la ville sera complètement rasée et ne se relèvera jamais. Elle a servi de carrière de pierre aux habitants de la région. Ces ruines se visitent de l'autre coté de la route.


<< 1 - Informations pratiqu...         3 - Le mausolée des Jule... >>

Sommaire complet du dossier :