L’histoire et l’architecture du St Paul de Mausole

Les antiques de glanum puis st paul de mausole

L’histoire et l’architecture du St Paul de Mausole

Allons dans le cloître pour évoquer son histoire. Mais auparavant, regardez la jolie façade de l'église qui ferme l'allée. Elle date du 18e siècle et cache un édifice plus ancien. Alors bien sûr, on remarque tout de suite les décorations »à la romaine» de cette façade. La porte est encadrée de chaque côté par 2 colonnes cannelées surmontées d'un linteau droit. Et puis de chaque côté, vous remarquez qu'une paire de colonnes, cannelées là encore, marquent les extrémités de la façade. A droite de la façade, vous voyez s'élever le clocher carré. Il est plus ancien que la façade et affiche dans sa partie haute un décor de bandes de pierres. Ces motifs sont comme une broderie de pierre et on les retrouve fréquemment sur les édifices romans du 11e ou 12e siècle. Avancez vers l'église et tournez à droite pour entrer dans le cloître;

Nous entrons dans le petit cloître de St Paul de Mausole. Ce lieu calme et serein abrite au milieu des galeries un jardin fleuri qui met en valeur les vieilles pierres. Il est voué depuis l'antiquité au repos des malades et des fous et jamais, au cours des siècles, il n'y a eu de rupture dans la fonction. Le fait mérite d'être signalé, car il est exceptionnel.
Maintenant nous allons dire deux mots sur l’histoire de ce lieu. Cet édifice a été construit au 12e sur les lieux d'un établissement plus ancien lui-même et qui remontait à l’antiquité. En fait, nous sommes tout à coté de Glanum où se trouvait une source dédiée à la déesse Valetudo. Cette divinité était invoquée pour guérir les malades de corps ou d'esprits et elle accordait la santé aux pèlerins venus de loin. Après leurs ablutions et leurs prières, ceux-ci avaient besoin d'un lieu de repos. Une sorte d'hôtellerie médicalisée –l’ancêtre de nos hospices- avait donc été érigée à l’endroit où nous nous trouvons. Pendant des siècles, toutes sortes de malades vinrent s'y reposer. Transformé en monastère à la période chrétienne, il devient le monastère st Paul de Mausole en raison de la proximité avec le Mausolée présent sur le site des Antiques. Au 15e, le monastère est sécularisé. C'est-à-dire que les religieux dépendent directement de l'évêché et n'observent plus la règle spécifique aux ordres. Au 17e, on le retrouve aux mains de franciscains qui sont chargés de s'occuper des personnes malades, mais aussi de celles qui ont eu le malheur de tomber dans la démence. Les franciscains assurent leur rôle jusqu'à la révolution où le monastère est vendu comme bien national. Il est racheté par le docteur Mercurin, qui y installe un hôpital asile dans la tradition de celui qui s'y trouvait précédemment. De nos jours encore, mais dans les bâtiments que nous ne visitons pas, l'établissement poursuit son aide aux malades mentaux. C'est dire si cet endroit a toujours eu une vocation particulière.


<< 7 - Les œuvres de Vincen...         9 - Le premier bras du c... >>

Sommaire complet du dossier :