Le pont du Millénium

Les bords de la tamise du pont du millenium au pont de londres

Le pont du Millénium

Continuons la promenade en direction du pont du Millénium qui se trouve maintenant à quelques 10zaines de mètres devant nous. Empruntons-le et arrêtons-nous au milieu.
L’architecte chargé des travaux a été Norman Foster, un des architectes les plus en vue de ce début de siècle. C’est à lui, par exemple, que la France a confié la réalisation du Viaduc de Millau. Ce pont en acier a une longueur totale de 370 m. Regardez comme il est fin : cette finesse même lui confère une grande élégance. Le tablier du pont repose sur des traverses d'acier placées tous les 8 mètres et reliées aux câbles. Depuis plus d’un siècle, aucun pont n’avait été construit à Londres. Et celui-ci permet de relier au cœur de la ville les quartiers plutôt défavorisés de Southwark. Bien que tout neuf, il a déjà connu quelques problèmes. Pendant le Week-end de son inauguration, il a connu un tel succès que près de 150 000 personnes l’ont emprunté. Cette affluence a déclenché une série de mouvements et de balancements tout à fait perceptibles qui ont entraîné la fermeture de l’ouvrage pour 2 ans. Il n’est rouvert que depuis février 2002 ; mais ne vous inquiétez pas : il a été réparé et modifié pour la modique somme de 5millions de livres supplémentaires, qui sont venues s’ajouter aux 18 déjà dépensées pour sa construction. De nuit, l'éclairage de sa structure le transforme en un véritable vaisseau de lumière. D’où nous sommes, c'est-à-dire au milieu du pont : regardons la ville autour de nous.
Tout d’abord, regardons du côté gauche quand on arrive de st Paul, c'est-à-dire que nous regardons dans le sens du courant : on aperçoit une enfilade de ponts. Au fond, c’est le fameux Tower Bridge dont on aperçoit les 2 tours blanches de chaque côté de la rivière. Ses tours abritent le système qui lui permet de remonter pour laisser passer les grands bateaux.
Si à partir de maintenant, on tourne doucement sur nous-mêmes dans le sens des aiguilles d’une montre, on aperçoit d’abord sur la rive vers laquelle nous allons un bâtiment blanc recouvert d’un toit de chaume : c’est le globe theater ou théâtre de Shakespeare. C'est le seul toit de chaume de Londres; Car il faut savoir qu’après le terrible incendie de 1666, les toits de chaume furent interdits. Nous passerons devant tout à l’heure. En continuant notre tour sur nous-mêmes, nous voyons la masse imposante de la Tate Modern reconnaissable à sa grande cheminée. C'est une ancienne usine reconvertie en musée d'art contemporain.
En continuant notre tour, nous sommes maintenant dans l’axe du pont et nous voyons l’imposante coupole de St Paul qui domine la ville. D’ici, nous comprenons bien le rôle que l’architecte Wren a voulu faire jouer à la colonnade semi-circulaire qui nous a servi de lieu de rendez-vous. Elle met en valeur la grande coupole qui couronne l'édifice en lui servant de soubassement visuel. Regardez : on dirait que la coupole repose sur la colonnade et que cette dernière lui sert de socle.
Cette belle perspective sur st Paul, imaginée à la fin du 16e siècle, n’a trouvé son accomplissement qu’à l’extrême fin du 20e. C’est en effet au 20e que furent réalisées les allées st Peter que nous venons d’emprunter ainsi que le pont, trait d’union entre 2 rives. Terminons notre tour sur nous-mêmes : nous apercevons sur la rive d'où nous venons les immeubles ultra contemporains de la City dont le fameux «concombre», cette tour oblongue complètement avant-gardiste de 180 m de haut encore de Norman Foster, l’architecte du pont. Vous la voyez à droite de St Paul. Elle dépasse tous les autres immeubles.


<< 3 - L’allée piétonne Sai...         5 - La Tate Modern... >>

Sommaire complet du dossier :