Les Monuments funéraires

Les bords de la tamise du pont du millenium au pont de londres

Les Monuments funéraires

Continuez vers le bras du transept en restant toujours du coté gauche de l'église. Puis nous arriverons au bras gauche de l’église. Allons au fond où plusieurs monuments funéraires retiennent notre attention. Le premier, celui où l’on voit un personnage allongé dans une attitude décontractée, un livre à la main est la tombe la plus drôle de cet ensemble. C’est celle d’un certain Lionel Lockyer, médecin de son état. Il fut célèbre en son temps pour ses pilules. Il mourut en 1672 et l’auteur de son épitaphe se moque de lui en insinuant qu’il ne comprend pas que ces pilules ne l’aient pas sauvé du trépas. Le second monument est celui de Blisse. Ce nom ne vous dit rien, mais la tombe est caractéristique de l’art du 18e siècle. Vous voyez le personnage en buste, coiffé d’une perruque, dans une niche surmontée d’un dais aux rideaux ouverts. Cet homme appartenait à un organisme qui s’occupait du 16e au 20e siècle de l’entretien des bâtiments des paroisses de Londres.
Continuons vers le chœur.
La chapelle qui s’ouvre à gauche, parallèlement au chœur, est celle dédiée à John Harvard, le créateur de là plus que célèbre université du Massachusetts aux États-Unis. Il était né à Southwark en 1607 d'où il émigra aux Etats-Unis. Il Fonda, à Harvard, un collège et une bibliothèque avec les livres qu'il avait emporté avec lui en 1636. Il mourut l'année suivante, mais son œuvre lui survit de la manière que l'on sait. Regardons les splendides vitraux qui ornent les fenêtres. C'est un don d’un ancien de Harvard, ambassadeur à Londres en 1905. Ils représentent le baptême du Christ.


<< 15 - Le bas côté gauche ...         17 - Le chœur gothique... >>

Sommaire complet du dossier :