Le chœur gothique

Les bords de la tamise du pont du millenium au pont de londres

Le chœur gothique

Ressortons maintenant de la chapelle. Allons derrière le chœur en prenant à gauche le passage qui le long du chœur nous mène derrière le grand mur sculpté de statues.
Arrivés derrière le chœur, nous sommes dans la partie appelée rétro chœur. Le rétro choeur est peut-être le lieu le plus élégant de la cathédrale. Il date de la première période de construction du 13èmesiècle. Ce style gothique est appelé gothique primitif anglais.
Il est caractérisé par les fenêtres à lancette. Regardez en hauteur : chaque verrière est séparée en plusieurs parties hautes et minces par une colonnette de pierre appelée lancette.
Remarquons aussi les voûtes –le plafond de pierre en fait- soutenues par des nervures de pierres, les ogives, et les piliers très élégants qui reçoivent la retombée des voûtes en accentuant l’élan vertical de l’ensemble. Tout cela, ce sont des caractéristiques du gothique.

Le passage qui suit dure 3/4 minutes et présente un petit topo sur le gothique : qu'est-ce que le gothique ? Comment le reconnaît-on ? Quelles sont ses différentes phases ?
Et voici le petit topo sur le gothique.
Quand nous levons les yeux, nous voyons ces fameuses voûtes sur croisées d’ogives,
C’est une voûte qui est supportée par 2 arcs de pierre qui sont en croix.
L’intérêt est que, avec un tel système, le poids de la voûte est canalisé pour retomber uniquement aux bases des 4 bras de la croix formée par ces arcs. Ces arcs sont aussi appelés « ogives ». Et c’est ce qui fait que cette technique de l’architecture gothique sera dite «voûte sur croisée d’ogives». D'ailleurs, le mot ogive vient du latin « augere », qui veut dire augmenter. Augmenter quoi ?? Et bien la résistance.
Ces voûtes permettent 3 innovations.
- 1re innovation : elles permettent d’alléger les supports, les piliers.
- 2e innovation : elles permettent d’ouvrir de grandes fenêtres. En effet, entre les supports, le mur ne soutient plus grand-chose, et du coup l’architecte peut l’évider et le remplir par d’immenses baies.
- 3e innovation : ces voûtes sur croisées d’ogives étaient plus légères, ce qui permettait dès lors de les monter plus haut, à une hauteur révolutionnaire, augmentant ainsi la hauteur de l’église.

Quand est ce que le gothique a commencé ? On date généralement le début de l’architecture gothique de la consécration du chœur de la basilique Saint-Denis –près de Paris- en 1144.
A partir de là, le gothique s’est développé dans toute l’Europe et a connu différentes phases : gothique primitif, classique, rayonnant et flamboyant.
- Le gothique primitif constitue la transition entre le style roman – c'est-à-dire le style précédent – et le style gothique. L’église la plus connue du style gothique primitif est Notre-Dame de Paris.
- Les styles suivants constituent chacun une étape vers la pleine maîtrise des caractères principaux du style gothique, que nous venons de décrire : hauteur des voûtes, minceur des piliers et ouverture des murs à la lumière. Les voûtes deviennent de plus en plus hautes, les piliers de plus en plus minces et les fenêtres de plus en plus larges.
- Pour ce qui est du gothique est rayonnant : il vous faut regarder le dessin des grands vitraux ronds appelés les rosaces. Ils sont généralement au-dessus du chœur ou bien sur les côtés du chœur. Si les nervures de pierre partent du centre pour rejoindre le tour, ce sont comme des rayons. Et ce sont ces rayons qui ont été à l’origine du nom «rayonnant» pour désigner l’architecture de cette époque.
- Pour ce qui est de reconnaître le style gothique flamboyant : il faut là encore regarder les fenêtres hautes, les vitraux : les réseaux de pierre, c'est-à-dire les nervures qui occupent l’espace à l’intérieur, forment un motif de flammes. C’est ce motif que l’on trouve toujours dans le gothique flamboyant et qui lui donna son nom : flamboyant. Le gothique flamboyant sera la dernière évolution du style gothique et il est surtout d’actualité au 15e s. Au début du 16e siècle, il sera remplacé par l’art de la renaissance.


<< 16 - Les Monuments funér...         18 - Les statues ... >>

Sommaire complet du dossier :