Le London Tower Bridge

Les bords de la tamise du pont du millenium au pont de londres

Le London Tower Bridge

De ce pont, nous avons une magnifique vue sur un autre pont célèbre : le « London tower bridge». Il est sur notre droite quand nous arrivons comme nous de Southwark. Très différent de celui sur lequel nous nous trouvons, il est reconnaissable entre tous, suspendu très haut, entre 2 tours. Il fut terminé en 1894, après 8 années de construction.
Jusqu’au 19e, il n’y avait aucun pont construit à l’est du pont de Londres alors que la ville s’était très fortement développée. Toute la zone située en aval de celui-ci était devenue un port actif.
Le problème majeur pour la "Corporation of London", maître d’œuvre du projet, consistait à construire un pont en aval du London Bridge sans interrompre le trafic fluvial.
Lors de sa construction, Tower Bridge était le pont à bascule le plus grand et le plus sophistiqué jamais réalisé. Il fonctionnait grâce à un système hydraulique, utilisant la vapeur pour alimenter les énormes appareils de pompage. L'énergie obtenue était alors stockée dans six énormes accumulateurs électriques afin de pouvoir être utilisée immédiatement lorsqu'il fallait relever le pont. Les accumulateurs alimentaient les machines d'entraînement qui soulevaient et abaissaient les bascules. Malgré la complexité du système, il ne fallait que quelques minutes pour que les bascules atteignent leur maximum d'inclinaison à 86 degrés.
De nos jours, les bascules utilisent encore une alimentation hydraulique, mais, depuis 1976, elles fonctionnent à l'huile et à l'électricité et non plus à la vapeur. Tower Bridge s'ouvre environ 900 fois par an afin de permettre à tous les grands bateaux, navires de croisière, vaisseaux et autres grandes embarcations de passer. Au pied du Tower bridge, nous apercevons les imposantes fortifications de la tour de Londres qui est en fait plus un château fort qu’une tour.
Sa fondation date de l’arrivée de Guillaume le Conquérant, en 1066. Le nouveau roi voulut imposer sa volonté au peuple anglais en lui montrant sa force militaire. Mais il lui fallait également un palais. Cette construction lui servit donc de palais forteresse. Cette situation, à la fois à l’entrée de la ville et au bord du fleuve, était l’endroit idéal. Et petit à petit, au cours des siècles, plusieurs enceintes concentriques vont agrandir la résidence royale en gardant au centre le donjon normand carré. Cet énorme édifice, fermé au public pendant des siècles, a nourri l’imaginaire collectif d’une foule de légendes, d'autant plus qu’elle servit de prison jusqu’à la fin du 19e siècle.
Aujourd’hui, la tour de Londres abrite les joyaux de la Couronne et, bien sûr, se visite.
En face de la tour, sur le fleuve même, nous découvrons aussi la silhouette d’un navire de guerre. C’est le Belfast, mouillé dans la Tamise pour servir de musée vivant. Ce bateau est un croiseur qui s’est distingué pendant la 2de guerre mondiale. C'est aussi un musée de la marine de guerre anglaise.


<< 23 - Le London Bridge...         25 - Fin de la promenade... >>

Sommaire complet du dossier :