Le fronton

Les chefs-d'oeuvre du british museum

Le fronton

Et maintenant, lorsque l’entrée de cette salle est dans votre dos, allez sur votre droite tout au fond de la salle où vous verrez une partie d'un fronton reconstitué.

Il nous présente la naissance d'Athéna, sortie casquée de la tête de son père Zeus. Commençons par regarder à partir de l'extrême gauche : nous y voyons des têtes de chevaux. Ils tirent le char du soleil dont les rayons vont éclairer la scène. L'espace est animé par les dieux de l'Olympe qui se partagent l'étroit emplacement.

Beaucoup ont disparu, mais ceux qui restent nous donnent une idée de ce qu'était ce tympan. Le personnage couché à gauche après les chevaux du soleil est très certainement Dionysos dieu de la fête. Vient un personnage féminin : peut-être Déméter, la déesse de la nature. Remarquez que peu à peu la taille des personnages croît pour entrer dans l'espace défini par le fronton. Ainsi, les personnages du centre peuvent tenir debout alors que ceux sur la droite sont assis ou même couchés. Dans ce groupe de droite, nous voyons Hestia et Aphrodite, la déesse de la beauté, sur les genoux de sa mère. Admirez la richesse des étoffes aux plissés tourmentés. La finesse des tissus nous laisse apercevoir le corps des déesses. Regardez : la poitrine est assez haute, le corps est puissant. C’est l'idéal féminin de beauté en Grèce alors. Dans l'angle, au bout à droite, les têtes de chevaux appartiennent probablement à l'équipage de la Nuit. Ce travail magnifique témoigne de la grande expérience du maître sculpteur et de son esprit d'observation. Approchons-nous de la tête de cheval.

Regardez comme au niveau de la bouche, le marbre est traité comme une peau. Nous voyons muscles et veines. Les naseaux sont frémissants, la bouche ouverte attend le mors. Faire cela avec du marbre est tout sauf évident. Ces sculptures sont complètement libres de toute attache dans la pierre du fronton : elles sont dites sculptées en ronde bosse. C'est-à-dire qu'on pouvait les déplacer et les agencer indépendamment de l'espace qu'elles occupaient sur le fronton. Le fronton du Parthénon constitue l'oeuvre la plus grandiose de Phidias. Regardons maintenant sur les murs de la salle des panneaux de pierre sculptée. A gauche en entrant dans la salle , vous voyez disposer des métopes, -ce sont ces sortes de hauts reliefs-, qui montrent la lutte des Lapithes et des Centaures, à corps de cheval et tête d'homme. La qualité des sculptures est inégale car Phidias en confia l'exécution à ses collaborateurs. La diversité des expressions du visage marque toutefois la volonté de donner à ces métopes une vie certaine.


<< 9 - La salle du Parthéno...         11 - La grande frise... >>

Sommaire complet du dossier :