Gustav Klimt

Les chefs-d'oeuvre du kunsthistorisches museum de vienne

Gustav Klimt

Quand nous sommes face à la statue de Canova, continuons à monter l’escalier puis, en haut des marches, mettez-vous sur le petit balcon qui fait face à la statue de Canova.

D’ici, nous avons encore une jolie vue sur l’escalier et son palier central dominé par la sculpture de Canova. Et nous pouvons vraiment parler de palais en voyant les grandes arcades arrondies au sommet et séparées par des colonnes de marbres noirs. Ne trouvez-vous pas que ces arcades ressemblent un peu à une loggia italienne ? Levez les yeux au dessus de l’arcade centrale et tout particulièrement vers les deux figures peintes sur fond doré qui encadrent l’arc au sommet de l’arcade. Figurez vous que ces deux femmes se détachant sur un fond réalisé à la feuille d’or sont dues à un des premiers maîtres de la peinture moderne et l’un des plus grands artistes autrichiens : Gustav Klimt ! Klimt est l’un des fondateurs en 1897 de la Secesssion viennoise dont vous pourrez si vous le désirez découvrir les chefs-d'œuvre à la galerie du Belvédère. Il rompit ici avec l’Académisme que représente justement le Kunsthistorisches Museum où nous sommes. Son œuvre maîtresse de cette époque est une série d'allégories peintes pour illustrer certaines matières de l'université viennoise : la Philosophie, la Médecine et la Jurisprudence. Ces tableaux offusquent la critique, mais le premier est couronné de la médaille d'or de l’exposition universelle de Paris en 1900. Nous lui devons de nombreux portraits révolutionnaires de la grande bourgeoisie autrichienne du début du 20e siècle. Vous êtes certainement surpris de rencontrer Klimt dans un bâtiment néo-baroque très 19e siècle ! Et bien avant de commencer à peindre seul et à fonder le mouvement de la Sécession, Klimt travailla dans les grands bâtiments officiels du Ring strasse. Mais à quoi correspondent ces figures féminines ? Regardez par exemple celle de gauche. Elle est richement vêtue d’une longue robe recouverte de pierreries. Sur sa tête est posée une large couronne dorée. De chaque côté de la couronne pendent de longs ornements DE perles dorées qui ressemblent presque à des boucles d’oreilles. Il s’agit de la traditionnelle couronne byzantine. Cette femme symbolise donc l’art byzantin. Regardez maintenant la femme qui se présente de manière assez lascive sur le côté droit de l’arcade. Vous devez reconnaître son costume. Elle est vêtue d’une robe drapée à l’antique lui dégageant les bras. Ses cheveux sont couverts d’un long voile qui s’enroule autour de sa taille. Elle symbolise l’art romain. Si vous regardez au dessus des autres arcades, vous découvrirez des figures portant une armure du moyen âge, un costume de la renaissance ou une tenue égyptienne. Tous ces personnages correspondent aux différentes périodes artistiques de l’humanité.


<< 5 - La statue de Canova ...         7 - La composition du Pl... >>

Sommaire complet du dossier :