Le Portrait du docteur Scheyring

Les chefs-d'oeuvre du musée d'art ancien de bruxelles

Le Portrait du docteur Scheyring

A droite de ce tableau de Vénus se trouve un portrait sur fond vert clair. Il représente, en buste, un homme barbu, mains croisées sur le ventre ? C’est une autre oeuvre de Lucas Cranach. Difficile de résister à lui accorder un instant.

Onpense que cette tile représente le docteur Scheyring. Mais on n’en est pas sur et ce n’est pas grave, car le plus important est la grande expressivité contenue dans ce portrait.
Mais, ici, les moyens utilisés pour produire cet effet sont assez différents de ce qu’on a vu chez Roger van der weyden. Comme on l’a vu, les flamands utilisaient une lumière assez douce, qui mettait en valeur les zones plus claires, en les opposant à un fond très sombre. Cette lumière rasante venait aussi souligner délicatement tous les traits du visage. Repensons par exemple au portrait d’Antoine de Bourgogne.

Ici, qu’en est-il du fond ? Et bien il est clair, pratiquement aussi lumineux que le reste du tableau. Par contre, le trait est très incisif, accentué. Regardons par exemple les deux plis qui encadrent la bouche, les cernes autour des yeux, les plis des manches. Ici, tout est contraste nettement marqué. Les frontières sont nettes. On passe de très fines zones d’ombres profondes, à de grandes zones bien illuminées. Et c’est cela qui donne beaucoup de présence au personnage. Une présence qui s’impose de manière plus tranchante sans doute que celle d’Antoine de Bourgogne.


<< 15 - Le « Vénus » de Luca...         17 - Le triptyque de la c... >>

Sommaire complet du dossier :