Les caractéristiques de l’art de Rubens

Les chefs-d'oeuvre du musée d'art ancien de bruxelles

Les caractéristiques de l’art de Rubens

Tous les tableaux présents ici peuvent être regardés sous cet angle esthétique. Si nous nous tournons vers la droite par exemple, nous avons, au milieu du mur, cette grande toile représentant le martyr de saint Liévin, évêque de Gand, à qui on arrache la langue et qu’on donne à manger à un chien. A vous de voir si vous retrouvez ces traits remarqués sur « la montée au calvaire ». Prenez quelques secondes à chaque fois pour répondre aux questions que nous allons vous poser. Alors : Voyez-vous comme des flash de lumière ?

Et maintenant, dans la composition c'est-à-dire dans la façon dont ont été posés les personnages et les choses- est ce que vous voyez comme des diagonales qui s’entrecroisent ?

Et les coups de pinceaux, est-ce que ce sont de multiples petites touches ou pas ? Voyez de près. Et, est-ce que les frontières, les contours des personnages sont bien tracés ? Ou floutés au contraire ?

Vraisemblablement, vous avez retrouvé toutes ces caractéristiques de l’art de Rubens. Cela dit : voyez le résultat final !
Laissons-nous prendre par l’effet hautement théâtral de l’œuvre, et par la violence qui y règne. Car l’art baroque est théâtral. Il est « représentation grandiose ». Mettons-nous un instant à la place d’un petit paysan ou artisan du 17e siècle, à la vie dure et assez monotone, dans un environnement qui ne devait certainement pas être drôle tous les jours. Et voilà que nous entrons dans une église. Tout y est or, chandeliers, tapisseries, retables glorieux, images gigantesques montrant la gloire des saints …Sans doute sommes-nous impressionnés. Et on aura envie de revenir, pour profiter un peu du luxe de cette antichambre du Paradis.


<< 26 - La salle des grands ...         28 - L’œuvre du célèbre R... >>

Sommaire complet du dossier :