Le tableau de Frans Hals

Les chefs-d'oeuvre du musée d'art ancien de bruxelles

Le tableau de Frans Hals

Et pour un même type d’œuvre, le portrait, Frans Hals, son contemporain, met en œuvre des moyens très différents. Pour le voir, tournons-nous vers le long mur qui se trouve face à celui que nous regardons. Un peu sur la droite, nous voyons un portrait d’homme, également en noir, coiffé d’une petite calotte et tenant un livre en main..

Le personnage représenté ici, Iohanèss Hoornbék, vient d’être nommé professeur en théologie à l’université de Leyde. Regardez : nous voyons un livre sur le dos duquel la lumière vient déposer quelques éclats blancs. C’est bien un attribut de savant et cela le rend donc immédiatement reconnaissable.
Sinon, autre chose nous saute aux yeux : c’est le tissu moiré de sa toge de professeur. Il est vraiment très beau vu de loin. De près, nous observerons que là aussi, comme chez Rubens, quelques coups de pinceau simples, mais judicieusement placés, suffisent à rendre l’éclat du tissu. Le tableau a vraisemblablement été conçu pour être vu à une certaine distance. Mais à travers deux œuvres finalement très proches par le thème, et surtout devant répondre aux mêmes exigences, nous voyons que Frans Hals fait des choix esthétiques très différents de Rèmbrant. Il a un coup de pinceau plus vigoureux, alors que Rèmbrant travaille plus en finesse. Mais avec une esthétique plus rude, Frans Hals donne lui aussi une vie très intense à ce personnage, ce professeur d’université qui semble nous scruter et nous analyser, à travers les siècles.

Lorsque nous regardons le tableau de Frans Hals, une grande porte se trouve à gauche, dans le même mur. Elle donne sur l’escalier royal, qui nous permettra dans quelques instants de regagner le forum d’entrée. A gauche de cette porte, dans le mur étroit, une autre porte donne sur le reste de la collection hollandaise.


<< 28 - L’œuvre du célèbre R...         30 - Le tableau présentan... >>

Sommaire complet du dossier :