L’enfance de Rodin

Les chefs-d'oeuvre du musee rodin

L’enfance de Rodin

Mais revenons à présent vers le bâtiment principal pour y entrer.

Entrons maintenant dans le musée par la porte qui se situe au centre de la façade principale.
Nous vous proposons de passer dans la salle qui est sur la gauche du hall. Traversons la première petite salle, c’est la boutique, pour passer dans la suivante.

Dans cette 1re salle, avançons le long du mur de droite. Au centre un buste de bronze représente une tête d’homme. Il s’agit du portrait du père de Rodin. Ce portrait nous permet d’évoquer la famille et l’enfance du grand artiste. Rodin naît en 1840. Son père est inspecteur de police. L’enfant va à l’école dans le quartier de la montagne Ste Geneviève, mais il est mauvais élève et handicapé par une forte myopie. Le dessin est son seul moyen d’expression. Il veut, dès l’adolescence, devenir sculpteur. Son père, homme d’ordre et d’autorité, n’est pas d’accord, mais Rodin finit par obtenir son agrément.
Regardez le buste du père de Rodin : ces traits fermes, secs, ce visage autoritaire : Rodin n’a-t-il pas réussi à exprimer le caractère du personnage ?
La formation d’un sculpteur officiel comprenait alors des étapes indispensables : d’abord, et après un concours d’entrée, l’école des Beaux Arts puis le concours du prix de Rome et un séjour à Rome. Parcours indispensable pour être reconnu et recevoir des commandes. Ceux qui s’en dispensaient avaient uniquement un statut d’artisan. Rodin présente donc le concours d’entrée aux Beaux Arts à 14 ans, mais échoue à 3 reprises ; il entre alors à l’école des arts décoratifs, dite « petite école » par opposition aux Beaux Arts, dite « grande école ». Les arts décoratifs forment des ornemanistes : artisans plus qu’artistes (menuisiers, ciseleurs, serruriers). L’enseignement y est beaucoup moins étouffé et figé que celui de l’école des Beaux Arts.


<< 5 - La Porte de l’enfer...         7 - La sculpture intitul... >>

Sommaire complet du dossier :