L’histoire de la villa Borghèse

Les colletions de la villa borghese

L’histoire de la villa Borghèse

Après avoir occupé différents palais à Rome, Scipion Borghèse fait l’acquisition d’une villa sur le mont Pincio, belle banlieue campagnarde, où la noblesse de Rome aimait à se faire construire des hôtels et des villas. La villa de Scipion porte ainsi le nom de « villa pinciana » Elle fut édifié en 1612 par l’architecte Flaminio Ponzio. Le décor de façade quant à lui, est l’œuvre d’un artiste d’origine flamande : Jan van Santem, connu à Rome sous le nom italianisé de « Vasanzio. »

La façade du bâtiment présente un beau portique ouvert, entouré de deux corps de bâtiments en avancée. A l’étage, une terrasse s’étend devant le corps principal du bâtiment, en retrait par rapport au portique. De nombreuses sculptures et bas reliefs viennent orner les murs et le sommet des balustrades. Certaines sont des œuvres du 17ème siècle, mais d’autres sont de véritables œuvres antiques enchâssées dans la façade qui devient ainsi un véritable musée en plein air.
Dès le début, la villa fut conçue pour différentes fonctions, mais intimement liées entre elles. Lieu d’habitation du cardinal, elle devait refléter la magnificence de la famille et épater les visiteurs et convives.
Dans ce contexte de prestige, la villa fut aussi conçue pour être un musée. Elle devait abriter la grande collection d’art du cardinal Scipion Borghèse. Lieu de culture, elle contenait aussi une bibliothèque. On y pratiquait la musique en groupes d’amateurs éclairés. La technologie, de l’époque était représentée par une belle collection d’automates et de montres. On y trouvait aussi une grande volière et des plantes rares, importées de différentes régions du monde. Située au cœur d’un immense jardin, la villa de Scipion Borghèse était bien plus qu’une maison. C’était un véritable « théâtre de l’univers », qui tendait à réunir tous les aspects de la création, le génie de l’homme dans l’art et la technique, comme les beautés de la nature. La villa, grande ouverte sur la nature, permet à l’art et à la nature de s’interpénétrer fortement. Vision typique de l’humanisme baroque du 17ème siècle dans lequel un même mouvement enveloppe tous les aspects de la création.
Par ailleurs, cette villa était aussi, tout simplement, le centre d’exploitation d’une vaste propriété. Vignes et potager, étables, terrains de chasse, en faisaient une ferme à la ville.
Cette villa fut habitée par les Borghèse jusqu’en 1902, date à laquelle elle fut vendue à l’état italien. La famille fut contrainte à la vente par l’état critique de ses finances. L’explosion de la spéculation immobilière dans ce quartier lui autorisait un prix de vente des plus conséquents. La famille Borghèse n’a certes plus alors la grandeur du 17ème siècle, même si elle connaît encore de grandes heures. Ainsi, Pauline Bonaparte, sœur de l’empereur Napoléon, avait épousé le prince Camille Borghèse. Nous la verrons d’ailleurs à l’intérieur, magnifique corps de marbre langoureusement étendu sur un sofa.


<< 3 - L’histoire de la fam...         5 - Scipion Borguèse... >>

Sommaire complet du dossier :