Scipion Borguèse

Les colletions de la villa borghese

Scipion Borguèse

Les œuvres qu’il a rassemblées forment le cœur de la collection actuelle. Dans un esprit encore très typique de l’humanisme renaissance, il s’intéressait à tous les arts qui évoquent l’âge d’or, à savoir l’Antiquité. Il rassemble donc de nombreuses œuvres antiques qu’il achète ou reçoit en cadeaux du pape, son oncle. Quand les pièces sont abîmées, il les fait restaurer par de grands artistes, comme le Bernin.

Et bien sûr, Scipion Borghèse s’intéressait aussi à l’art italien du 16ème siècle, qui tendait à retrouver les canons d’équilibre et de beauté de l’Antiquité. Ainsi furent acquis les Raphaël de la collection. Mais le cardinal entendait lancer un défi aux anciens, en cherchant, au sein même de sa collection, à confronter ses œuvres anciennes à celles d’artistes contemporains. Il fit preuve en la matière d’une très grande clairvoyance artistique. Il chérit le Bernin, court après les Caravage. Et son manque de scrupule apparaît parfois de façon flagrante. Par exemple, fait-il jeter en prison quelques jours le Dominicain, celui-ci lui ayant refusé une toile destinée au cardinal Aldobrandini. Pour l’acquisition d’œuvres anciennes, il n’hésite pas à pratiquer le vol. La grande « Déposition » de Raphaël est ainsi enlevée de nuit à l’église Saint-François de Pérouse, contre la volonté des habitants de la ville !
Les œuvres ici présentées ne sont, bien sûr, pas toutes des acquisitions de Scipion Borghèse. Certaines œuvres ont été achetées par la famille au 19ème siècle.
Du vivant du cardinal Scipion, la collection avait été rendue inaliénable, c’est-à-dire qu’elle ne pouvait être vendue ou dispersée après sa mort. Cela n’empêcha pas quelques dispersions, notamment à l’époque napoléonienne : les œuvres égyptiennes et les Raphaël furent envoyés au Louvre, ceci malgré le lien de parenté entre l’empereur et la famille Borghèse. L’intégrité de la collection fut rétablie par le pape Pie 7 en 1816, à l’exception des antiquités égyptiennes,


<< 4 - L’histoire de la vil...         6 - Le portique d’entrée... >>

Sommaire complet du dossier :