La sculpture en marbre de satyre 

Les colletions de la villa borghese

La sculpture en marbre de satyre 

Mais entrons dans la salle et plaçons-nous au centre, en tournant le dos à la porte extérieure.

Nous voilà dans la première salle de la villa. Levons les yeux. Nous sommes accueillis, au plafond, par une fresque du 18ème siècle évoquant l’apothéose de Romulus.
Cette première salle est essentiellement consacrée à des œuvres antiques. Nous voudrions vous en signaler deux.
Regardons d’abord contre le mur de gauche, en gardant la porte par laquelle nous sommes entrés dans notre dos. Juste au centre du mur se trouve, sur un piédestal, une sculpture en marbre représentant un satyre, mi-homme mi-bouc, levant son bâton. Menaçant ou hilare ? On ne sait pas. Toujours est-il que cette très belle œuvre se trouvait dans le jardin, et ne fut amenée ici qu’au 19ème siècle. Elle date du 2ème siècle de notre ère, mais est vraisemblablement une copie romaine d’un original grec disparu. Les romains étaient en effet férus d’art grec. Celui-ci, très cher, trop cher, sur le marché, faisait l’objet de copies, que les riches amateurs d’art pouvaient exposer dans leurs maisons et leurs jardins. Ce qui est extraordinaire ici, c’est l’audacieuse position de torsion du corps de ce satyre, chose difficile à réaliser en sculpture. Observez-là bien car on pense que cette statue a servi de modèle au Bernin, au 17ème siècle, pour son fameux David, exposé dans l’une des salles de la villa. Le satyre a d’ailleurs probablement été restauré par le Bernin à la demande du cardinal. Il aurait refait entièrement sa tête. En tout cas, il est clair qu’il connaissait l’œuvre, comme nous le verrons plus loin.


<< 6 - Le portique d’entrée...         8 - Les panneaux des mos... >>

Sommaire complet du dossier :