Les panneaux des mosaïques

Les colletions de la villa borghese

Les panneaux des mosaïques

Revenons maintenant au centre de la salle et regardons le sol. Différents panneaux de mosaïque romaine y sont enchâssés, représentant des scènes de combat dans les arènes. Datées d’environ 320, ces mosaïques ont été trouvées à Torre Nova, petit bourg entre Rome et Naples, où les Borghèse avaient une propriété. Elles ont été installées ici par la famille au 19ème siècle.

Le panneau le plus impressionnant se trouve sans doute à droite de la salle, en tournant le dos à la porte extérieure. Sur un fond blanc évoquant le sable de l’arène, différents gladiateurs semblent se trouver en contrebas, comme si nous nous trouvions nous-mêmes sur des gradins. Le nom de chacun est mentionné en grandes lettres noires. Observons la grande finesse du modelé des corps, et les successions de petits cubes, appelés « tesselles », qui créent des dégradés et des variations de lumière dans la musculature. Cet effet est typique de la peinture et justement à cette époque, la mosaïque tente de plus en plus d’imiter la peinture. Cette œuvre nous semble un chef-d'œuvre dans le domaine.
Les combats de gladiateurs étaient une institution importante de la Rome antique. Sans doute avaient-ils une origine religieuse. Les étrusques les pratiquaient déjà. Au début de la Rome républicaine, ils avaient lieu à l’occasion de certaines fêtes religieuses, sur le forum. Sans doute, comme pour les combats de taureaux en Espagne, le sang coulant sur le sol avait-il un caractère vivificateur. C’est surtout à l’époque impériale, dans les premiers siècles de notre ère, qu’ils prirent une réelle ampleur et furent de plus en plus fréquents. C’est alors d’ailleurs que l’on commença à construire, pour ce type de spectacle, les amphithéâtres, comme le Colysée. Avant, les combats de gladiateurs avaient lieu sur les places publiques, et sur le forum notamment.


<< 7 - La sculpture en marb...         9 - La statue de Pauline... >>

Sommaire complet du dossier :