Histoire de l’hôtel des Invalides

Les invalides et le tombeau de napoleon

Histoire de l’hôtel des Invalides

Nous nous trouvons devant les grilles, sur l’esplanade des Invalides, c'est-à-dire sur la face opposée au Dôme. Passez la grille puis dirigez-vous vers la façade principale. 2 mots d’abord sur le lieu. Imaginez que jusqu'au 17è siècle, il n'y avait ici rien d'autre qu'une plaine marécageuse, fréquentée sans doute plus par les lapins de garenne que par les gentilshommes. D'où le nom actuel de quartier de Grenelle, pittoresque déformation du mot garenne. C’est par la volonté d'un roi, Louis 14, que le quartier fut aménagé. Il décida en effet d'utiliser ce vaste terrain aux portes de Paris, pour y faire édifier un grandiose ensemble architectural destiné au logement de ses soldats retraités, autrement dit les Invalides. Lorsque vous serez confortablement assis dans la chapelle, nous reviendrons en détail sur les circonstances de cette création. Mais pour l'instant, quelques mots sur les bâtiments qui vous entourent. Le fossé que vous avez dû franchir marque clairement les limites de l'ensemble des Invalides. Selon une tradition déjà attestée au 18e siècle, il est bordé d'une rangée de canons anciens, symbole de la vocation militaire des lieux. Nul ne pouvait entrer s'il ne montrait patte blanche à l'entrée. D'où les deux petits pavillons bas sur votre droite et sur votre gauche. Décorés sous l'ancien régime des emblèmes royaux, sceptres, couronnes et autres fleurs de lys, ils étaient destinés au portier et au corps de garde.


<< 2 - Les invalides et le ...         4 - Le grand porche cent... >>

Sommaire complet du dossier :