Le grand porche central

Les invalides et le tombeau de napoleon

Le grand porche central

Nous voici devant la façade principale. Large de 195 mètres, elle comporte quatre niveaux. A chacune de ses extrémités, un pavillon monumental clôt la perspective. Mais c'est certainement le grand porche central construit en avancée qui attire plus l’attention des visiteurs.
Devant ce porche, vous observez deux statues casquées de grande dimension qui semblent en garder l'accès : à gauche, Mars, le dieu de la guerre, rappelle l'armée du roi alors qu'à droite, Minerve, la déesse de la sagesse, symbolise cette vertu indispensable au bon fonctionnement des Invalides. Au dessus de la porte, les trois grandes fenêtres donnent sur un grand salon central encore utilisé de nos jours pour les réceptions officielles. Enfin, voyez dans la partie supérieure : dans le grand tympan circulaire apparaît, dans toute sa gloire, Louis 14, le Roi-Soleil. Représenté de profil selon une vieille tradition médiévale, le souverain à cheval se détache sur le mur nu. A ses pieds, deux des vertus essentielles à la royauté : à gauche, la Prudence, livre ouvert, qu'elle consulte avant de prendre toute décision. À droite, la justice, identifiable à son glaive et aux balances. Très endommagées par le temps, toutes ces sculptures ont été refaites à l'identique au 19e siècle. Évidemment, la richesse de tout ce décor contraste fortement avec la quasi-nudité des ailes latérales, seulement égayées par les trophées militaires qui ornent les lucarnes des toitures. Ce décor souligne, peut-être encore davantage, la différence de statut entre les vieux soldats qui occupaient les parties latérales et les directeurs de l'établissement qui se réservait pour leur usage personnel le pavillon central.


<< 3 - Histoire de l’hôtel ...         5 - La cour centrale de ... >>

Sommaire complet du dossier :