La cour centrale de l’hôtel

Les invalides et le tombeau de napoleon

La cour centrale de l’hôtel

Passons maintenant sous le porche. À droite, une porte vitrée vous permet d'accéder à la caisse du musée de l'Armée.
Nous sommes au centre de la grande cour. Admirons ses proportions harmonieuses. En face de vous : la chapelle. À gauche et à droite, deux grandes ailes symétriques se répondent parfaitement. Chacun des quatre angles de la cour est mis en valeur, au niveau des toits, par de beaux groupes sculptés représentant des chevaux en mouvement. Au premier abord, vous retrouvez la même austérité qu'à l'extérieur. Mais, en y regardant de plus près, vous constaterez qu'une certaine fantaisie règne dans quelques-uns des motifs sculptés. Nous vous proposons maintenant un petit jeu. Il va s’agir pour vous de retrouver dans le décor l'évocation de Louvois, ministre de Louis 14 qui fut le fondateur de l'Institution des Invalides.

Aucune idée ? Et bien, si la chapelle est face à vous et le porche d’entrée dans votre dos, regardez l’aile à votre gauche. Maintenant regardez le toit du pavillon central. De là, comptez les lucarnes sur le toit de droite. Arrêtez-vous à la cinquième : une tête de loup apparaît à travers les branches. Et que fait ce loup ? Et bien : il voit, du verbe Voir ! D' où la réponse à notre énigme : « louvois ».


<< 4 - Le grand porche cent...         6 - Les cadrans solaires... >>

Sommaire complet du dossier :