La chapelle du château de Versailles

Les invalides et le tombeau de napoleon

La chapelle du château de Versailles

Avançons-nous maintenant vers l'espace central, en dessous de la coupole. En levant les yeux, vous pouvez admirer les peintures de Charles de La Fosse. Dans chacun des quatre pendentifs est représenté un des évangélistes. Au dessus, c'est à dire dans la partie supérieure arrondie de la coupole, le peintre a évoqué le monde céleste où anges et saints dialoguent agréablement sur un fond de ciel nuageux. Enthousiasmé par l'éclat des couleurs et par l'élégance des lignes de la composition, Louis quatorze décida de confier sur le champ à cet artiste le soin de décorer la chapelle du château de Versailles, alors en chantier. Lorsque nous avons l’entrée dans le dos, nous allons maintenant faire le tour de cette église de la gauche vers la droite, dans le sens des aiguilles d’une montre. Nous verrons les tombes qui se trouvent dans les 4 chapelles d’angles et sur les murs. Mais commençons par aller jeter un coup d’œil à la première chapelle à votre gauche en entrant. Elle est consacrée à Saint-Jérôme, à qui l'on doit la traduction en latin de la Bible. C'est là que fut inhumé, en 1862, le plus jeune des frères de Napoléon, Jérôme qui fut roi de Westphalie pendant le Premier Empire.
Continuons pour découvrir, sur le mur de gauche par rapport à l’entrée, le tombeau d'un des plus fameux maréchaux du dix-septième siècle, Turenne.

Le défunt est représenté soutenu par l'allégorie de l'Espérance chrétienne. A ses pieds deux femmes affligées pleurent le héros défunt. Mais qui était Turenne?
Né au château de Sedan en 1611, il reçut une éducation imprégnée de religion protestante et ne se convertit que tard au catholicisme. Très jeune, il embrassa la carrière militaire et il y accéda aux plus hautes charges. En 1660, Louis quatorze le nomma " Maréchal général des camps et armées du Roi ". Ses succès répétés contre les Hollandais, les Autrichiens et les Espagnols, obtenus malgré une infériorité numérique fréquente, lui valurent la réputation de meilleur stratège de l’époque.
Un peu plus loin, la chapelle latérale de gauche par rapport à la porte d’entrée est dédiée à Saint-Grégoire, pape réformateur de l'église. Au milieu, un tombeau dans le plus pur style art déco, ce style si caractéristique des années 1930. Ce tombeau est celui du maréchal Lyautey, célèbre pour son action au Maroc.


<< 10 - L’église royale...         12 - La chapelle de Saint... >>

Sommaire complet du dossier :